- PUBLICITÉ -
Journal Nord Info et La Voix des Mille-Îles

Séance extraordinaire pour choisir le nouveau maire à Saint-Eustache

La Ville de Saint-Eustache, à la suite de la démission du maire Claude Carignan, effective le mardi 15 septembre, jour de son assermentation au Sénat du Canada, tiendra une séance extraordinaire du conseil municipal afin de choisir le nouveau maire.

Cette séance extraordinaire se déroulera ce mercredi (aujourd’hui), à partir de 17 heures, dans la salle des délibérations de la mairie de Saint-Eustache. Les conseillers municipaux, en vertu de la Loi sur les élections et les référendums, désigneront par cooptation le conseiller qui occupera la fonction de maire jusqu’aux élections municipales du dimanche 1er novembre prochain.

Il est bon de préciser que la désignation du nouveau chef du parti Option Saint-Eustache, M. Pierre Charron, n’enlève pas l’obligation aux membres du conseil municipal d’élire un nouveau maire dans la cadre d’une séance publique. Comme tous les membres actuels du conseil municipal eustachois appartiennent au parti Option Saint-Eustache, il est facile de conclure qu’ils choisiront M. Pierre Charron comme maire afin de terminer le mandat de M. Claude Carignan.

Saint-Joseph-du-Lac honore Les Vergers Lafrance

Au nom du maire de Saint-Joseph-du-Lac, M. Alain Guindon, le président du comité consultatif d’urbanisme, M. Benoit Proulx, vient d’honorer Les Vergers Lafrance, en remettant un certificat de reconnaissance pour la qualité d’une construction para-agricole.

Tous les membres du conseil municipal joséphois ont donc tenu à souligner la qualité exceptionnelle du projet de construction du pavillon de vente, de dégustation et de transformation des produits de l’exploitation agricole des Vergers Lafrance, située à Saint-Joseph-du-Lac.

En 2008, les propriétaires ont réalisé des travaux d’agrandissement de ce pavillon, en y ajoutant une jolie tourelle avec une horloge à l’entrée du domaine et une immense cuisine professionnelle. On a aussi repensé et agrandi l’espace de la boutique. Selon Mme Julie Hubert, «pierre, matériaux nobles, comptoirs et boiseries: tout est signé de la main des artisans de la région. Nous tenions à ce que notre projet serve aussi de vitrine aux talents des gens de chez nous».

Des bénévoles qui font la différence

En 1988, la conception et la réalisation du chalet René-Chartrand, au parc Godard, à Saint-Eustache, avaient été menées par un groupe de gens de l’Association des citoyens du quartier des Îles, alors sous la gouverne de son président, Maurice Leclerc. À l’époque, la construction du chalet nous avait coûté 10 000 $.

Vingt et un ans plus tard, l’histoire se répète et les gens de l’Association n’ont pas hésité, une fois de plus, à se retrousser les manches, cette fois pour ajouter une aile au chalet. Or, selon les soumissions reçues par la Ville de Saint-Eustache, il en aurait coûté quelque 245 000 $ pour réaliser l’agrandissement du chalet. Une dépense que ne pouvait assumer seule la Ville. Après quelques négociations et pourparlers, la Ville a finalement proposé d’octroyer un montant de 50 000 $, donnant ainsi naissance à un vaste mouvement de solidarité dans le quartier.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top