- PUBLICITÉ -
Journal Nord Info et La Voix des Mille-Îles

Le maire Marc Lauzon devient préfet de la MRC de Deux-Montagnes

Le préfet de la MRC de Deux-Montagnes, M. Yvan Patry, a remis sa démission à l’assemblée ordinaire du mois.

Succédant à M. Jean Prévost, alors maire de Saint-Eustache, le 31 janvier 1997, M. Patry, à la suite de sa décision de se retirer de la politique municipale comme maire de la Municipalité d’Oka, a donc annoncé, le jeudi 25 juin dernier, dans la salle des délibérations du Carrefour institutionnel régional de Saint-Eustache, qu’il laissait son poste de préfet. Le 27 mai 1998, M. Patry avait démissionné afin de laisser la place à Me Pierre-Benoît Forget, alors maire de Deux-Montagnes. Par après, il était revenu comme préfet.

Avant la nomination du nouveau préfet, M. Patry a suggéré le principe de l’alternance entre un représentant des municipalités rurales et urbaines. Me Sonia Paulus, mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, a alors proposé M. Marc Lauzon, maire de Deux-Montagnes, comme préfet de la MRC, appuyée par son collègue, Me Claude Carignan, maire de Saint-Eustache.

Unis dans l’entraide à Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Les citoyens dans le besoin, de la ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, peuvent désormais obtenir de l’aide concertée grâce à un nouveau partenariat entre les différents organismes communautaires.

Fier de cette nouvelle solidarité, le curé de la paroisse Sainte-Marie-du-Lac, Donald Tremblay, a tenu à informer l’ensemble de la population de cette nouvelle structure d’entraide. «La paroisse Sainte-Marie-du-Lac est heureuse d’annoncer une nouvelle concertation d’organismes paroissiaux qui améliorent l’aide donnée aux personnes en situation de pauvreté, vivant sur le territoire de la ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac», a indiqué M. Tremblay.

Cette nouvelle solidarité entre les organismes a débuté en février. Le partenariat est entre l’Entraide de Sainte-Marthe, Les Ailes de Sainte-Marthe et le conseil 9592 des Chevaliers de Colomb de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

Une première au Québec

Un jardin de la poésie à Saint-Eustache

La culture des fleurs et la culture des mots vont tellement bien ensemble que l’écrivaine Francine Allard a décidé de créer une première au Québec, soit de mettre sur pied Le jardin de la poésie à l’endroit qu’elle préfère le plus pour magasiner ses fleurs, soit le Centre du jardin Deux-Montagnes.

Francine Allard a préparé une trentaine d’écriteaux portant chacun des poèmes, des haïkus ou des extraits de prose poétique qu’elle a installés dans les différents sentiers bordés de fleurs, d’arbustes et d’arbres.
«Poésie et fleurs vont de pair. Ce centre du jardin est un endroit très vaste où les amateurs de jardinage peuvent parcourir de formidables sentiers. Une atmosphère de jardin botanique y règne durant toute la saison estivale. Un bassin d’eau trône au centre des avenues apportant luxe, calme et volupté, comme l’a dit le poète», a expliqué Mme Allard.

De nombreux écrivains ont écrit au sujet des fleurs, des jardins et des arbres. Parmi les poèmes que l’on retrouve dans les recoins des sentiers, il y a, entre autres, ceux de Paul Chamberland, Pablo Neruda, Marcel Proust ou encore Victor Hugo.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top