- PUBLICITÉ -
Journal Nord Info et La Voix des Mille-Îles

Inauguration du Carrefour institutionnel régional

Collaboration, concertation, synergie. Tout ça sera possible au tout nouveau Carrefour institutionnel régional (CIR).

L’édifice situé au 1, Place de la Gare, à Saint-Eustache, a officiellement ouvert ses portes le 10 février dernier. D’une superficie de 30 336 pieds carrés, le CIR accueille le Service de l’urbanisme de la Ville de Saint-Eustache, les bureaux de la MRC de Deux-Montagnes et du Centre local de développement (CLD) de la MRC de Deux-Montagnes, une antenne du collège Lionel-Groulx (CLG) et du Pôle universitaire des Basses-Laurentides, de même que le centre d’appels 9-1-1.
«Leur regroupement favorise une convergence qui ne pourra qu’être bénéfique pour la Ville, en consolidant la position de leader régional de Saint-Eustache, aux plans économique et social», a fait savoir le maire eustachois, Claude Carignan.

La construction du bâtiment de trois étages a débuté en juin 2008 pour prendre fin récemment. Situé à l’intersection des rues Saint-Viateur et Dorion, dans le Vieux-Saint-Eustache, le CIR a nécessité un investissement total de 6,5 millions de dollars, dont 5,5 millions proviennent de la Ville de Saint-Eustache. L’autre million a été investi par les locateurs pour aménager leurs locaux.

Mise à jour de dossiers deux-montagnais

Certains dossiers chauds à la Ville de Deux-Montagnes continuent de faire jaser. C’est le cas notamment du projet de mise à niveau de l’usine d’épuration d’eau de Deux-Montagnes et de la vente de l’édifice de la gare.

Pour un, le dossier de l’eau à Deux-Montagnes continue de battre son plein. En date du 31 décembre 2008, Sainte-Marthe-sur-le-Lac était censée s’approvisionner en eau de façon indépendante.

Le projet de la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac de puiser l’eau sur son territoire n’étant pas encore finalisé, la Ville Deux-Montagnes se voit dans l’obligation d’approvisionner sa voisine en eau depuis. Cette situation l’empêche de poursuivre les travaux comme prévu.

L’édifice de la gare a finalement été vendu à la Corporation du Manoir Grand-Moulin, l’acheteur potentiel n’ayant pu concrétiser son offre d’achat. Actuellement, l’édifice est vide. Les locaux peuvent être loués ou le bâtiment à nouveau vendu. En attendant, la Ville, comme elle le souhaitait, perçoit de nouvelles taxes, n’étant plus la propriétaire du bâtiment.

L’avare de Molière à Deux-Montagnes

La Comédie humaine présente une troisième série de représentations de la pièce L’avare de Molière. Après le succès obtenu à l’automne 2007 et à l’hiver 2008, la compagnie de théâtre basée à Sainte-Marthe-sur-le-Lac donne une nouvelle chance au public d’assister à ce classique renouvelé.

Selon le directeur de La Comédie humaine, Martin Lavigne, cette nouvelle série de spectacles répond à une demande de diverses salles qui n’avaient pu être incluses dans les séries précédentes.

En tournée à travers le Québec pour 13 représentations, L’avare s’arrêtera à l’auditorium de la polyvalente Deux-Montagnes, le 20 mars, à 20 h.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top