- PUBLICITÉ -
Week‑end parfait pour les Nordiques

Camille Bérubé et ses coéquipières n’ont fait qu’une bouchée des Diablos de Trois-Rivières

Week‑end parfait pour les Nordiques

Volleyball collégial

L’équipe de volleyball division 1 des Nordiques du collège Lionel-Groulx a connu un week‑end parfait en disposant des Boomerangs du cégep André-Laurendeau, vendredi, et des Diablos du cégep de Trois‑Rivières, dimanche.

Les filles de Danyk Sauro ont en quelque sorte rebondi, après la contre-performance d’il y a deux semaines, contre les Lynx du cégep Édouard-Montpetit, et qui s’était soldée par une défaite en trois manches de 25‑9, 25‑16 et 25‑23.

«Honnêtement, je ne peux expliquer ce qui s’est passé. Il n’y a rien qui fonctionnait lors de ce match‑là, a indiqué Sauro. J’ai regardé la vidéo pour voir si je n’avais pas raté quelque chose (voire une faille exploitée par l’adversaire), mais non, c’était tout simplement un mauvais match pour tout le monde, pas seulement une ou deux joueuses, mais toutes les joueuses.»

Les entraînements ont été plus ardus lors des deux semaines qui menaient aux matchs de la fin de semaine dernière, mais pas seulement parce l’entraîneur a mis de la pression. «C’est sûr que j’ai resserré la vis, mais les filles aussi n’étaient pas contentes de ce match et elles ont mis les bouchées doubles», de préciser Sauro.

Gain en cinq manches

Les Térésiennes ont commencé la fin de semaine en rendant visite, vendredi soir, aux Boomerangs du cégep André-Laurendeau, un match qu’elles ont contrôlé du début à la fin pour l’emporter en cinq manches de 20‑25, 25‑21, 25‑19, 20‑25 et 15‑13.

Lors du set ultime, les ouailles de Danyk Sauro ont creusé l’écart, mais elles ont peiné à réussir le dernier point, permettant ainsi aux joueuses locales de revenir au pointage.

Catherine Deslauriers a été la meneuse en réussissant 12 attaques marquantes et trois as. La recrue Anne-Claudel Rae‑Paré s’est également signalée en obtenant 10 attaques décisives. «C’était important de rebondir après notre dernier match difficile, a déclaré Sauro. Nous leur avons donné 20 points en raison de nos services ratés, ce qui est quand même très rare.»

Dimanche, les Nordiques étaient de retour à la maison pour disputer une rencontre à sens unique contre les Diablos du cégep de Trois-Rivières, laquelle s’est conclue en trois manches de 25‑15, 25‑12 et 25‑14.

Léa Mortier-d’Aumont et Rose Bergelin ont été les bougies d’allumage en réussissant chacune huit attaques marquantes et trois as. Mortier-D’Aumont a ajouté un bloc à son total de points.

Claudie Roy s’est quand même bien tirée d’affaire, obtenant six attaques décisives en seulement deux manches. Pénélope Drapeau et Catherine Duchaine se sont partagé le travail à la position de passeuse. «Nous n’avons presque pas fait de changement durant les matchs du week‑end, alors que nous avons opté pour la stabilité, a expliqué le grand manitou des Nordiques. C’était important de s’imposer contre cette équipe et de ne pas baisser notre niveau de jeu.»

Un gros test

Une lourde tâche attend les Nordiques, ce samedi, alors qu’elles rendront visite aux Élans de FX Garneau, seule formation invaincue depuis le début de la saison. «Ce sera un gros test pour notre jeune équipe. J’ai hâte de voir comment on va réagir.»

Les Nordiques seront de retour à domicile le jeudi 28 novembre, pour y affronter les Cavaliers du collège de Bois‑de‑Boulogne.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top