- PUBLICITÉ -
Volleyball collégial: les Nordiques triomphent à Sherbrooke

La libéro Léa‑Marie Duguay a connu un bon match contre Sherbrooke. En plus d’exceller en défensive

Volleyball collégial: les Nordiques triomphent à Sherbrooke

L’équipe de volleyball division 1 des Nordiques du collège Lionel-Groulx a ajouté une cinquième victoire à sa fiche, samedi, en défaisant les Volontaires de Sherbrooke en trois manches consécutives de 25‑22, 28‑26 et 26‑24.

Malgré la victoire, l’entraîneur Danyk Sauro n’était pas pleinement satisfait de sa troupe. «Nous avons bien joué pendant une manche et demie, a‑t‑il mentionné. On aurait dû l’emporter de façon plus convaincante, mais nous avons laissé filer des avances aux deuxième et troisième sets.»

Par contre, lors de la première manche, ce sont les Sherbrookoises qui ont pris les devants 12‑6 avant de voir les visiteuses revenir dans le set pour finalement l’emporter. «Les filles sont demeurées calmes sur le terrain et nous avons grugé des points petit à petit pour niveler le pointage 21‑21», a indiqué Sauro.

La capitaine Catherine Deslauriers a une fois de plus donné le ton en réussissant 6 de ses 11 attaques marquantes lors du premier set.

La deuxième manche fut la plus difficile à avaler pour le grand manitou du volleyball à Lionel-Groulx. «Nous avons mené la manche de bout en bout, mais elles ont été en mesure de ramener ça, a‑t‑il déclaré. Disons que c’est la portion du match dont je suis le moins content.»

La troisième manche était à sens unique jusqu’à 24‑18, mais la troupe térésienne n’a jamais été en mesure de réussir le dernier point, si bien qu’on s’est retrouvé à égalité 24‑24.

«C’étaient des erreurs d’exécution, a avoué Sauro. Lara Gagnon, notre passeuse, était moins précise dans ses passes et nos attaquantes n’arrivaient pas à marquer. J’ai pris un temps d’arrêt et effectué un changement, mais il n’y avait rien à faire pour briser cette mauvaise séquence.»

La libéro-passeuse

Dans ses commentaires d’après-match, Sauro a eu de bons mots pour sa libéro Léa‑Marie Duguay qui a converti des réceptions déficientes en attaques marquantes grâce à ses passes.

«Depuis le début de la saison, poursuit l’entraîneur, on pratique beaucoup cet aspect du jeu avec Léa‑Marie. Quand le ballon est difficile d’accès pour la passeuse, on demande à notre libéro de faire la passeuse et ce fut son meilleur match de ce côté, en plus d’avoir excellé en défensive.»

En attaque, outre Deslauriers, Anne-Claude Rae‑Paré et Rose Borgelin ont marqué six fois avec leurs attaques. Élisabeth Perreault en a obtenu deux, mais a réussi quatre contres décisifs.

Une rivalité

Chaque année, les meilleurs matchs de volleyball à se dérouler au collège Lionel-Groulx sont ceux qui opposent les Nordiques aux Cavaliers du collège de Bois‑de‑Boulogne.

Une belle rivalité s’est installée entre les deux formations. Elles sont souvent du même niveau, ce sont les équipes les plus rapprochées et les joueuses se connaissent bien pour avoir pris part à des camps ensemble.

Cette rencontre sera disputée ce jeudi 28 novembre, à compter de 19 h 30. «Il y a toujours beaucoup de monde à ces matchs du jeudi soir, a noté Sauro. Il y a plus d’étudiants, mais comme Bois-de-Boulogne, c’est proche, il y a beaucoup d’amis et membres des familles de l’équipe adverse aussi.»

Cette partie sera la dernière de l’équipe avant la pause du temps des Fêtes. Les Nordiques mettront le cap sur Orlando pour prendre part à un camp, entre Noël et le jour de l’An.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top