- PUBLICITÉ -
Volleyball collégial: les Nordiques s’emparent du 3e rang

La passeuse des Nordiques Lara Gagnon (12) a très bien distribué le ballon tout au long de la rencontre pour mener les siennes à la victoire.

Volleyball collégial: les Nordiques s’emparent du 3e rang

Les protégées de Danyk Sauro ont entamé la rencontre contre leurs rivales de toujours, les Cavaliers de Bois-de-Boulogne, très nerveusement, mais elles ont su retrouver leur calme et leur aplomb pour finalement remporter la première manche de même que la rencontre par la suite, et ce, en quatre sets, jeudi soir dernier, au collège Lionel‑Groulx.

Les visiteurs ont certes profité de la nervosité des Nordiques, mais elles ont également commencé le match en lion si bien qu’elles se sont forgé une avance de 7 à 2. L’écart de cinq points s’est maintenu jusqu’à 19‑14. C’est alors que les Térésiennes ont repris du poil de la bête pour finalement l’emporter 25‑21.

Pénélope Drapeau s’est amenée sur le terrain pour servir et elle a complètement mystifié les réceptionneuses de l’autre côté du filet. C’était 18‑19 quand elle a finalement perdu son service. Le duo Lara Gagnon et Catherine Deslauriers a fait le reste pour mettre la main sur la première manche.

Deslauriers, la capitaine, a réussi huit attaques marquantes durant cette première manche, dont au moins trois consécutives pour clore le tout. «Catherine c’est notre leader, tant sur le terrain qu’en dehors, a dit l’entraîneur. Avant le match, c’était également la meilleure marqueuse de la division 1. J’ai donc dit à Lara d’arrêter de se casser la tête et de lui envoyer la balle.»

Les ouailles de Sauro ont continué sur cette lancée pour se donner une confortable avance de 8‑0, grâce aux excellents services de Lara Gagnon, entre autres, laquelle a réussi quatre as.

La plupart des quelque 200 spectateurs présents au match croyaient bien le set hors de portée des Cavaliers. C’était bien mal les connaître puisqu’elles sont revenues à un seul point d’écart, à 13‑14.

Drapeau a une fois de plus fait des siennes au service pour amener le pointage à 19‑15. Les Nordiques l’ont finalement emporté 25‑21. Si la première manche fut l’affaire de Deslauriers en attaque, la deuxième a permis à Anne-Claudel Rae‑Paré de se mettre en évidence avec six attaques marquantes.

La troisième fut un peu à l’image de la première manche, alors que les Cavaliers ont pris les devants par cinq points. Les Nordiques ont grugé cette avance point par point pour finalement prendre les devants 10‑9.

À partir de ce moment, les deux formations se sont échangé l’avance, mais le premier point de match, ce sont les Nordiques qui l’ont eu, sauf qu’elles n’ont pas été en mesure de clore le débat. Les Cavaliers ont forcé la présentation d’une quatrième manche en l’emportant 26‑24.

Dans ce set, Catherine Deslauriers, avec cinq, et Rose Borgelin, avec trois attaques marquantes, se sont illustrées en attaque, alors qu’au service, c’est Érielle David qui a fait des dommages en amenant les Nordiques à 24 points. C’était alors 21‑23 pour les rivales à son arrivée au service.

Lors de la quatrième manche, les Laurentiennes ont pris les devants 7‑1 et elles n’ont jamais été inquiétées par la suite. Elles ont même mené 20‑9, pour finalement l’emporter 25‑14.

Cette victoire contre Bois-de-Boulogne permet aux Nordiques de clôturer la première portion de la saison au troisième rang, avec un dossier de six gains et deux revers. Les Cavaliers suivent tout juste derrière, en vertu d’une fiche de 5‑3.

«Je suis satisfait du match des filles parce que je leur en ai donné beaucoup, a mentionné Sauro. Je leur ai mis beaucoup de pression en leur disant que c’était le match de l’année et elles ont bien répondu.»

Il s’agissait du dernier match des Nordiques en 2013. Elles retrouveront leurs spectateurs le 25 janvier 2014 alors que les Volontaires de Sherbrooke seront les visiteuses.

Nul doute que les joueuses des Nordiques espèrent qu’il y aura autant de spectateurs dans les gradins pour cette rencontre.

«Nous avons déjà eu de bonnes foules, mais celle‑ci était particulièrement bruyante», a mentionné Sauro.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top