- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Victoire d’équipe contre Montréal

Brewers de Sainte-Thérèse

Après trois défaites d’affilée, les Brewers de Sainte-Thérèse ont renoué avec la victoire, le 20 juin dernier, par la marque de 3 à 1, tandis qu’ils recevaient les Orioles 3 Brasseurs de Montréal.

L’entraîneur-chef Olivier Valiquette a convenu que c’était un bonheur que de gagner à nouveau, surtout après les deux défaites du week-end de 13 à 1 et de 9 à 2 contre le TPS de Saint-Jérôme. «C’est difficile d’avoir une équipe complète. Ce soir (lundi), nous avons montré la meilleure équipe qu’on n’a jamais eue depuis un an et demi», a-t-il déclaré.

Sur le double de François Pellerin, Marco Masciotra a marqué le premier point. Pellerin a inscrit le deuxième grâce à son coup de circuit. Sur un optionnel, le roulant de Jean-Françoy Gagnon a permis de créer le point d’assurance, en sixième manche, en faisant marquer Olivier Valiquette.

Le lanceur partant, David O’Neill, a accordé quatre coups sûrs en six manches et exécuté six retraits au bâton. Mathieu Poirier, un nouveau venu, a pris la relève au monticule et réussi deux de ses retraits sur des prises. «Il a joué au niveau professionnel. Il a 24 ans. Il va nous donner de l’énergie et permettre une meilleure rotation de lanceurs», signale Valiquette.

L’entraîneur a souligné la présence des partisans dans les estrades. «Ça donne le goût aux joueurs de revenir. Venir les encourager, ça les aide. On les entend crier. Les gens de Sainte-Thérèse aiment voir du bon baseball», remarque-t-il.

Saint-Jérôme sort grand gagnant

L’entraîneur de la formation térésienne semblait impuissant devant les déconfitures des siens contre le TPX de Saint-Jérôme, en partie parce que l’équipe a disputé le match avec six joueurs réguliers seulement. Lors de la première rencontre, les Brewers pouvaient compter sur quatre lanceurs, mais pas assez de joueurs de position. À la deuxième partie, c’était le contraire. «Ce n’est pas parce que nous n’avons pas de bons joueurs. L’absentéisme nous empêche d’utiliser nos stratégies», mentionne-t-il.

Après trois manches, c’était 10 à 0 pour le TPX. Sainte-Thérèse a frappé six coups sûrs pour ne marquer qu’un point en quatrième manche. Le simple de Pascal Pilon a ainsi permis à Jean-Françoy Gagnon d’entrer au marbre. Le lanceur perdant, Mathieu Angrignon, a lancé deux manches, accordant cinq coups sûrs pour huit points. Il a été remplacé par Alain Gadoua, qui a donné quatre autres points mérités, sur six coups sûrs. Il a effectué deux retraits au bâton. Mathieu Poirier a terminé la rencontre au monticule, cédant un point mérité, un coup sûr et un but sur balles.

Dimanche, Francis Raymond, Jean-Françoy Gagnon et Pascal Pilon ont frappé chacun un coup sûr. Raymond et Jean-Pierre Continelli ont croisé le marbre, en deuxième manche, pour faire 3 à 2. Saint-Jérôme a complété sa marque en cinquième et sixième manche pour sceller le match.

Simon Gagnon a lancé cinq manches, accordant sept coups sûrs, six buts sur balles et réalisant quatre retraits au bâton. Éric Sauvé a lancé la sixième manche, permettant un coup sûr pour trois points produits.

«C’est un cercle vicieux. Quand l’équipe est complète, ça donne toujours le goût de revenir parce qu’on gagne, mais les joueurs n’aiment pas jouer sur le banc. Quand l’un ne vient pas parce que les autres manquent, l’équipe perd et les joueurs ont moins le goût de revenir. Pour les prochains matchs, les joueurs n’ont pas de raison de manquer les matchs qui se joueront à 20 h dans la région», conclut Valiquette. Les Brewers joueront au parc Ducharme de Sainte-Thérèse, le lundi 27 juin, à 19 h 30, contre Mirabel. Ils visiteront ces derniers au parc Jean-Laurin, le mercredi 29 juin, à 19 h 30. Les Térésiens seront à Montréal pour la Confédération.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top