- PUBLICITÉ -
LBJEQ, Luc Desgroseilliers, Jérémy Thérien, Willam Perrin, Nicolas Legault, Félix D’Arcy, Saint-Eustache,

L’entraîneur-chef Luc Desgroseilliers amorcera une 12e saison à la barre des Bisons Desjardins de Saint-Eustache. (Photo Benoît Bilodeau)

Une saison écourtée de 32 matchs attend les Bisons Desjardins

Ça commence cette semaine dans la LBJEQ

Initialement prévue pour la fin mai, la 75e saison de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ) prendra officiellement son envol ce vendredi 25 juin, pour se terminer huit semaines plus tard, le samedi 28 août. Les Bisons Desjardins de Saint-Eustache, l’une des formations du circuit, auront l’occasion, eux, de fouler le terrain une première fois le lendemain, alors qu’ils rendront visite le samedi 26 juin aux Pirates Chevrolet 440 de Laval.

À nouveau, c’est un calendrier écourté et compressé qui attend cette année les 13 formations du circuit Rodger Brulotte, lequel se veut, faut-il le souligner l’équivalent de la Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ), à l’exception du fait que les formations comptent plus de joueurs locaux. Dans le cas des Bisons, on parle de 18 joueurs provenant de la région des Laurentides.

Au total, chacune des équipes aura à disputer 32 matchs, environ quatre par semaine, plutôt que les 42 habituels. Mais, ce sera cependant 10 matchs de plus que l’an dernier, alors que chaque formation n’avait joué que 22 matchs.

Comme cela avait été le cas l’été dernier, les équipes ne rencontreront que les équipes de leur section respective, le tout afin de limiter encore une fois les déplacements au maximum au cours de la saison.

De plus, des spectateurs pourront assister aux matchs dès le coup d’envoi de la saison, selon les consignes sanitaires en vigueur. À Saint-Eustache, on s’attend, une fois le feu vert reçu, à ce que 150 personnes au minimum prennent place dans les gradins dès le jeudi 8 juillet, date du premier match local au parc Clair Matin.

«On prend ce qu‘on peut avoir»

Bien que cette saison ne sera pas tout à fait normale, comme l’an dernier, l’entraîneur-chef des Bisons Desjardins, Luc Desgroseilliers, qui amorcera un 12e départ à la barre de l’équipe, se dit cependant heureux de voir que «les jeunes auront l’occasion de jouer au baseball cet été», et un peu plus tôt. «On prend ce qu‘on peut avoir», mentionne-t-il, en entrevue avec votre hebdo L’ÉVEIL.

Ceci dit, l’objectif visé par Luc Desgroseilliers, c’est d’abord de voir les Bisons accéder aux séries éliminatoires, L’an dernier, la formation laurentienne avait terminé en tête de sa division avec une fiche de 18-4, mais s’était finalement inclinée au deuxième tour des séries face à leurs rivaux de toujours, le Royal de Repentigny. Une équipe qu’il faudra d’ailleurs surveiller cette saison.

Si l’entraîneur-chef des Bisons se donne cet objectif, c’est qu’il aura une équipe beaucoup jeune à diriger. «Beaucoup de vétérans, sept en fait, ont quitté l’an dernier. Le but, c’est de faire les séries et de développer nos jeunes joueurs qui vont faire partie de l’alignement et ainsi assurer une continuité au cours des prochaines années. En tout, une douzaine de joueurs en seront à leur première saison dans la LBJEQ», d’indiquer celui-ci.

Quelques joueurs à surveiller

Parmi les joueurs à surveiller, Luc Desgroseilliers mentionne d’abord le nom de Félix D’Arcy, de Lorraine, qui, à sa première saison l’an dernier, a obtenu, lors des 15 matchs auxquels il a pris part, une moyenne de ,349 au bâton en 43 présences.

Le joueur d’avant-champ Willam Perrin, un vétéran de Terrebonne qui en sera à une cinquième saison dans la LBJEQ – et à une troisième avec les Bisons – , ne sera pas en reste, tout comme Nicolas Legault, de Blainville, un lanceur qui a affiché une fiche de 3-0 (y compris un match sans point, ni coup sûr) et une moyenne de points mérités de 1,36 en quatre départs durant la saison régulière. Il devrait être l’un des meilleurs lanceurs de LBJEQ cette année, de l’avis de son entraîneur chef.

Aussi, Desgroseillers pourra aussi compter sur l’apport d’une recrue que l’on dit prometteuse, Jérémy Thérien, de Mirabel, qui faisait partie de l’équipe Les 3L de la Rive-Nord.

Même si ses attentes semblent moindres en ce début de saison, l’entraîneur-chef est cependant fort confiant que les Bisons auront un «bon mix» de jeunes joueurs et de vétérans qui sauront se démarquer sur le terrain, ce qui est, dit-il, «de bonne augure pour la saison et les années à venir».

Pour écouter l’intégralité de cette entrevue avec Luc Desgroseilliers: [https://youtu.be/V-ZnzvHrMNU].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top