- PUBLICITÉ -
Une médaille de bronze qui vaut de l’or

Pour la première fois depuis 1977, le Québec est revenu des Jeux du Canada avec une médaille de bronze en softball et la Blainvilloise Anne Prévost-Martel faisait partie de cette formation.

Une médaille de bronze qui vaut de l’or

Jeux du Canada

L’équipe de softball du Québec a remporté une médaille de bronze, la semaine dernière aux Jeux du Canada, présentés à l’Île-du-Prince-Édouard. Cette médaille revêt un cachet particulier.

La Blainvilloise Anne Prévost-Martel et ses coéquipières sont devenues les premières joueuses du Québec à grimper sur le podium aux Jeux du Canada depuis 1977.
«C’est vraiment une médaille de bronze qui vaut de l’or pour nous, a-t-elle mentionné. Nous avions vraiment un excellent esprit d’équipe qui est probablement dû au fait qu’au cours de l’été, elles ont passé dans des tournois aux États-Unis et en Ontario.»

Dans le match pour la médaille de bronze, le Québec s’est incliné 5-0 devant l’Ontario. L’équipe gagnante de cette partie avait l’occasion de disputer le match pour la médaille d’or par la suite. Les Ontariennes ont baissé pavillon par le pointage de 2-1 devant les Britanno-Colombiennes.

La joueuse de Blainville a eu un rôle assez important à jouer pour la troupe québécoise, même si elle s’est blessée au pouce en début de compétition en volant un but.
«Même si j’étais laissé de côté pour une rencontre, l’entraîneur m’envoyait dans la mêlée pour des situations spécifiques, une présence au bâton avec des filles sur les buts, un vol de but. J’étais dédié à la cause de l’équipe et la blessure n’allait pas m’empêcher de participer.»

La joueuse de champ a été plus souvent qu’autrement utilisée au champ centre. Elle a également été employée comme lanceuse. Ce fut le cas entre autres en relève, lors du match qui permettait à la province de s’assurer une médaille.

C’était contre le Manitoba, le pointage était de 2-0 pour le Québec quand l’athlète de Blainville s’est présentée à la plaque pour conclure la rencontre, ce qu’elle a réussi avec brio en retirant dans l’ordre les trois frappeuses qui se sont présentées devant elle.

La jeune joueuse de softball entame maintenant sa session en techniques policières au collège d’Ahuntsic et ce tournoi n’est pas sans lui donner le goût de porter les couleurs du Canada aux Jeux olympiques de 2016.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top