- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Une fusion envisagée entre Lorraine/Rosemère et Boisbriand

Afin d’augmenter le bassin de joueurs de soccer

L’Association de soccer Lorraine-Rosemère envisage de fusionner avec le FC Boisbriand dès l’été 2019. La nouvelle association ainsi formée contribuerait, notamment, à accroître le nombre de clubs élites dans la région tout en palliant la diminution du nombre d’inscriptions remarquée au cours des dernières années à Lorraine/Rosemère.

L’Association de soccer Lorraine-Rosemère envisage de fusionner avec le FC Boisbriand dès l’été 2019. La nouvelle association ainsi formée contribuerait, notamment, à accroître le nombre de clubs élites dans la région tout en palliant la diminution du nombre d’inscriptions remarquée au cours des dernières années à Lorraine/Rosemère.

En 2008, l’Association de soccer Lorraine-Rosemère comptait plus de 1 600 joueurs et joueuses de soccer dans ses rangs. Le nombre d’inscriptions a toutefois considérablement diminué, depuis, comme l’a indiqué François Chartrand, président de l’Association de soccer Lorraine-Rosemère.

«On s’aperçoit, au niveau du soccer, qu’il y a une baisse de la clientèle. C’est à la grandeur de la province» , indique M. Chartrand, avant d’ajouter que lors de la fusion des associations de soccer de Lorraine et Rosemère, en 2008, fusion destinée à éviter que les joueurs élites se tournent vers d’autres régions.

«Cette fusion nous a permis d’avoir 1 600 joueurs en 2018, ce qui donnait une belle masse. Cette année, dix ans plus tard, si j’ai 1 000 joueurs, ça va être beau! Nous avons donc perdu 600 joueurs» , d’ajouter François Chartrand, qui explique cette diminution par l’éventail d’activités auxquelles ont aujourd’hui accès les jeunes.

«Comme conseil d’administration, nous nous sommes dit que nous avions deux choix: ne rien faire et se retrouver avec 6-700 joueurs dans quelques années ou de fusionner avec un autre club, ce qui nous permettrait de conserver nos acquis au niveau compétitif tout en offrant le volet récréatif» .

L’élite déserte

Actuellement, Lorraine/Rosemère ne compte aucun club de niveau AAA. On retrouve par ailleurs quatre clubs de niveau AA, soit trois du côté des garçons et un seul chez les filles. Ceux-ci évoluent dans la Ligue de soccer élite du Québec.

Le manque d’équipes élites à Lorraine/Rosemère fait en sorte que des joueurs de talent sont forcés de quitter la région et se diriger vers d’autres villes pour poursuivre la pratique de leur sport. Une fusion avec Boisbriand permettrait de former davantage de clubs de calibre AA et donc, de conserver nos joueurs ici.

L’équipe féminine U12 de Lorraine-Rosemère en est un bon exemple. Certaines des joueuses de ce groupe d’âge ont certes le potentiel et le talent nécessaire pour évoluer au niveau AA. Toutefois, elles ne sont pas assez pour former un club compétitif et doivent donc déserter la région.

«À l’été 2019, si la fusion entre nos deux associations est approuvée, ces filles pourront alors revenir et nous les accueillerons à bras ouverts» , de dire le président de l’Association de soccer de Lorraine/Rosemère.

Pas de baisse significative

À la Fédération de soccer du Québec, Michel Dugas, coordonnateur aux communications, a été surpris d’apprendre que l’Association de soccer Lorraine-Rosemère ait perdu tant de ses joueurs au cours des dix dernières années. Cette diminution importante du nombre d’inscriptions ne reflète pas, selon lui, ce qui se passe ailleurs au Québec.

«Dans l’ensemble du Québec, le nombre de joueurs de soccer est demeuré sensiblement le même depuis 2008, soit entre 180 000 et 190 000» , a commenté M. Dugas, qui parle d’une diminution de quelque mille joueurs pour toute la province.

«Je comprends aujourd’hui que c’est l’association de Lorraine/Rosemère qui fait baisser la moyenne» , a-t-il conclu.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top