- PUBLICITÉ -
Une foule record à Ottawa

Une foule record à Ottawa

(N.D.L.R.) — Les Jeux olympiques arrivent à grands pas et c’est avec beaucoup d’enthousiasme que la cerbère originaire de Boisbriand, Charline Labonté, a accepté de collaborer avec le Nord Info pour les prochaines semaines afin de nous faire part du cheminement de l’équipe de hockey féminine du Canada en vue des Jeux de Vancouver 2010.

Nous avons eu une petite pause pendant le temps des fêtes (du 22 au 28 décembre) et nous devions nous rendre au Minnesota, le 28 décembre, afin de préparer notre affrontement contre les Américaines, qui avait lieu deux jours plus tard.

Avec deux petites pratiques dans le corps depuis la pause des fêtes, nous étions toutes un peu rouillées! Nous l’avons finalement remporté par la marque de 2 à 1. Mais le plus intéressant restait à venir…

Nous jouions la dernière de notre série de six parties contre les États-Unis, à Ottawa, le 1er janvier. Nous avons battu le record d’assistance pour un match de hockey féminin au Canada en accueillant près de 17 000 personnes.

Ce fut notre seul match dans l’Est du pays, alors Kim (St-Pierre) et moi avons partagé le temps de jeu. J’ai eu la tâche de terminer la partie et nous avons finalement gagné en fusillade.

La vie à Calgary

Nous sommes donc de retour à Calgary, depuis près de trois semaines, afin de compléter une saison de 40 parties dans la ligue Midget AAA de l’Alberta. Nous sommes souvent sur la route pour affronter les équipes à raison de deux à trois parties par semaine.

Lorsque nous sommes à Calgary, nous avons des journées un peu plus normales: pratique en avant-midi, suivie d’un entraînement hors glace.

Nous sommes aussi affiliées à certains organismes, dont Right To Play, qui fait la promotion de la pratique du sport dans les pays pauvres. La mission est de faire passer l’éducation à travers le jeu et le sport. Nous sommes impliquées avec environ 30 écoles primaires dans la région de Calgary, où nous donnons des conférences pour informer les jeunes.

En retour, ils font différentes campagnes de financement afin d’amasser des dons pour Right To Play. Personnellement, ça fait déjà quatre ans que je suis impliquée dans ce projet. Étant tout près des Olympiques, nous bénéficions de plus de temps de repos. Nous allons souvent manger, quelques filles ensemble, après les entraînements, et comme tous bons athlètes, la sieste s’ensuit.

J’habite avec trois Québécoises: Caroline Ouellette, Kim St-Pierre et notre petit bébé, Marie-Philip Poulin (qui a 18 ans). Ce sont trois personnes vraiment fantastiques qui m’aident beaucoup à passer à travers l’année olympique. Ce n’est vraiment pas toujours facile, mais avec de si bonnes amies, c’est toujours mieux.

De la compétition devant le filet

J’ai subi une blessure à la cheville, cet hiver, ce qui m’a tenue à l’écart de la compétition pendant plus de trois mois. Malgré cette blessure, j’ai mis les bouchées doubles et j’ai démontré que j’étais en mesure de faire le travail, entre autres, face aux Américaines, à Ottawa. La compétition est féroce, au sein de la formation, notamment en ce qui concerne les gardiennes de but pour les Jeux de 2010. Outre Kim St-Pierre et moi, il y a une petite nouvelle, Shannon Szabados, originaire d’Edmonton, en Alberta, qui a beaucoup de talent.
À la semaine prochaine!
(Propos recueillis par Mathieu Chouinard)

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top