- PUBLICITÉ -
Une formation peewee remporte les honneurs à Valleyfield

Vous reconnaissez Jérémy Simard, Ludovic Dion, Émile Daigneault, Nathan Jobin, Olivier Genest, William Dion, Loukas Grenier (réserviste), Samuel Lemay, Olivier Marseille, Mathis Brunette, Jean-François Genest (entraîneur), Frédéric Dion (entraîneur), Sébastien Brunette (entraîneur-chef) et Marc Daigneault. Absents sur la photo: Arthur Sévigny et Jonathan Parent (joueurs), Kevin Brodeur et Louis-Philippe Sévigny (entraîneurs-assistants).

Une formation peewee remporte les honneurs à Valleyfield

Angels de Blainville

La formation peewee 1 des Angels de Blainville a vécu des moments inoubliables, dans le cadre d’un tournoi de baseball qui s’est tenu à Valleyfield, le mois dernier. Les jeunes athlètes, ouailles de l’entraîneur-chef Sébastien Brunette, ont fait preuve d’une belle force de caractère et de persévérance, pour remporter magnifiquement le titre d’équipe championne, avec deux remontées spectaculaires et une fiche de quatre victoires et une défaite.

Après avoir traversé les rondes préliminaires de brillante manière, l’équipe avait rendez-vous en demi-finale, pour y disputer un match des plus excitants.

«En 5e manche, les buts étaient remplis, avec aucun retrait. Notre défensive n’a accordé aucun point. On perdait 4-1. On a remonté la pente pour l’emporter au compte de 7-5.»

Une fois en finale, les Angels affrontaient les favoris de la foule, la formation hôte de Suroît. Les Blainvillois tiraient alors de l’arrière par la marque de 5-1, après trois manches, pour finalement revenir, in extremis, à un pointage de 6-5.

«Et là, le tableau indicateur affichait six partout, mais lors de la toute dernière manche, les adversaires ont repris les devants 7-6. Nous avons répliqué pour niveler la marque, pour nous donner une chance de trancher le débat en prolongation!»

Le tournoi s’est alors terminé sur un jeu spectaculaire de la part d’Olivier Genest, décrit comme le «héros obscur» de l’aventure.

«Ce fut une décision tellement serrée de la part des arbitres. Notre joueur est arrivé en glissade au marbre, tout juste avant le receveur de la formation hôte. Ce fut le moment de la victoire!»

Mérites spéciaux

Le coach tenait à souligner le travail exceptionnel de ses lanceurs, soit de Samuel Lemay, partant au monticule, pour 2 parties, Ludovic Dion, qui a fait 87 lancers en finale, Olivier Genest, disputant une partie complète de 77 lancers, Mathis Brunette, qui a fait 60 lancers lors d’un match, Olivier Marseille et, finalement, Nathan Jobin, qui fut le lanceur de relève, en grande finale.

L’entraîneur souhaite également rappeler les beaux efforts de la défensive, qui n’a accordé aucun point avec les buts remplis et aucun retrait en 5 manches de jeu.

«J’aimerais souligner le travail d’Émile Daigneault, qui a connu le match de l’année, avec un coup de circuit à l’intérieur du terrain, un attrapé spectaculaire, en prolongation de la finale, et deux points produits, pour contribuer à la victoire lors de cette grande classique!»

M. Brunette tient finalement à lancer des remerciements au dixième joueur du tournoi; les parents, qui ont manifesté leur présence tout au long de l’aventure avec des «cris d’encouragement, tout en faisant la vague» . Il s’agissait ici d’une première, selon lui.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top