- PUBLICITÉ -
Bosseurs Tremblant 2018

Crédit photo Freestyle Canada – Les bosseurs de l'équipe canadienne et d'ex-skieurs se sont rassemblés pour une photo souvenir de ce retour à Tremblant.

Une dernière chance de voir les bosseurs canadiens en action avant les JO

C’est à Tremblant que les amateurs pourront voir s’illustrer les meilleurs skieurs acrobatiques au monde pour un ultime rendez-vous avant les Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang. La Coupe du monde FIS de Tremblant présentée par Toyota aura lieu ce samedi 20 janvier et se déroulera sur le versant Sud dans la piste Flying Mile, une piste tout indiquée pour accueillir un événement de cette envergure.

« Je me souviens que quand j’étais jeune la Coupe du monde de Tremblant était un événement que j’avais hâte d’aller voir. Elle fait partie de mes premières expériences en Coupe du monde en tant que spectateur et cette année, nous avons enfin la chance de pouvoir compétitionner à Tremblant. Je pense que ça va être vraiment le fun!», a dit Mikaël Kingsbury, heureux de skier devant les siens avant de prendre la route pour un voyage de plusieurs semaines dont le premier arrêt sera la Corée du Sud.

«Ce sera notre dernière Coupe du monde avant les Jeux olympiques donc j’espère qu’il y aura plein de gens sur place pour nous encourager», d’ajouter Justine Dufour-Lapointe qui, à l’instar de Kingsbury, a déjà son billet en poche pour le grand rendez-vous planétaire. Elle-aussi a très hâte de skier devant les siens.

«C’est toujours plaisant de skier devant notre famille, nos amis et nos partisans parce qu’ils nous apportent plein d’énergie, on entend leurs encouragements dans le portillon de départ et ça nous pousse à tout donner. C’est vraiment une grande chance de pouvoir être au Québec pour notre dernier événement avant les Jeux; ça va nous donner un bon petit boost!», de mentionner, de son côté,  la championne olympique en titre, Andi Naude qui, également, a son laissez-passer pour les Jeux de PyeongChang, qui seront ses premiers. Les noms des athlètes qui se joindront au trio en Corée du Sud seront dévoilés le 22 janvier dans le cadre d’une annonce du Comité olympique canadien.

Un retour à Tremblant

Le ski de bosses fait cette année un retour à Tremblant, lieu qui, rappelons-le, fut l’hôte de la Coupe du monde de bosses et de sauts de 1996 à 2005 inclusivement. «La Coupe du monde qui revient à Tremblant me rappelle d’excellents souvenirs! Les supporteurs, familles et amis en profitent toujours pour venir passer la fin de semaine et c’est un lieu très rassembleur avec une ambiance survoltée», a dit Pierre-Alexandre Rousseau, gagnant de la Coupe du monde de Tremblant en 2003. «Comme skieur, j’ai souvent rêvé de compétitionner sur le versant Sud à proximité du village et cette année ce sera enfin possible pour la nouvelle génération de bosseurs puisque c’est à cet endroit que se tiendra l’événement. »

Freestyle Canada a paraphé une entente avec Station Mont Tremblant pour les cinq prochaines années; un changement qui permettra à l’organisation de se positionner avantageusement sur l’échiquier des événements sportifs au Canada. D’ailleurs plusieurs activités sont prévues tout au long du week-end afin de faire connaître le ski de bosses et ses athlètes au public.

«Le centre de villégiature de Tremblant est un lieu tout indiqué pour accueillir un événement de cette envergure et nous croyons que ce sera une excellente vitrine pour le sport et nos athlètes », explique Marc Monchamp, directeur du comité organisateur de la Coupe du monde de Tremblant. «En plus des activités qui seront organisées pour les anciens athlètes de Freestyle Canada et auxquelles le grand public est convié, la cérémonie des médailles aura lieu à la Place Saint-Bernard dans un esprit de convivialité», de termine Marc Monchamp.

C’est au P’tit Caribou que culminera le week-end de compétition avec le party de la Coupe du monde dès 21 h le samedi soir.

Accès à la piste samedi

Deux options s’offriront aux spectateurs souhaitant accéder au site de compétition situé au haut de la piste Flying Mile.

Corridor de marche (accès gratuit):
Un corridor de marche avec signalisation sera aménagé pour les piétons. Pour s’y rendre, ceux-ci devront obligatoirement emprunter les voies délimitées de la base sud jusqu’au haut de la piste Flying Mile. Le temps de marche approximatif est évalué entre 30 et 45 minutes (900 mètres) et le port de raquettes ou de crampons est fortement recommandé pour assurer la sécurité de tous.

Remontée Flying Mile (accès payant) :
Les skieurs et planchistes pourront se procurer un billet valable uniquement pour la remontée Flying Mile en vente à la billetterie au coût de 17,73 $ (+ taxes et redevance).

À noter qu’il sera aussi possible de visionner la compétition en direct sur écrans géants à la Place Saint-Bernard.

Dimanche: journée bosses ouvertes

Le lendemain de la Coupe du monde, le public est invité à venir rencontrer les athlètes de l’équipe canadienne lors de la journée bosses ouvertes qui se déroulera sous la remontée Flying Mile (base versant Sud). Ce sera l’occasion de venir apprendre les rudiments du ski de bosses et de récolter quelques photos et autographes. L’activité, gratuite, se tiendra de 10 h à 14 h.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top