- PUBLICITÉ -
Une demi-saison d’apprentissages rapportera-t-elle des victoires?

(Photo Pierre Latour)

Une demi-saison d’apprentissages rapportera-t-elle des victoires?

Basketball masculin collégial

Une première moitié de saison terminée pour les Nordiques du collège Lionel-Groulx au soulagement de quelques-uns. Avec une victoire et six défaites à leur fiche, les joueurs d’André Gélineau occupent le huitième et dernier rang de la division 2 du classement.

L’entraîneur adjoint d’André Gélineau, Kevin Boucher, explique ces nombreuses défaites par l’incapacité des joueurs de réussir leurs lancers francs et par les points qu’ils accordent trop facilement à l’adversaire en défensive. «Notre moyenne aux lancers francs n’est pas bonne. Il y a quatre matchs que nous aurions pu gagner sinon, depuis le début de la saison», pense-t-il. La normale de l’équipe se situe près de 40 %.

Au cours des dernières rencontres, les Nordiques n’ont toutefois pas subi que des défaites cuisantes. Pendant le mois de novembre, ils ont été chercher leur première victoire contre le collège Marianopolis avec un résultat de 60 à 57.

Les Nordiques ont perdu 80 à 87 contre le collège Saint-Jean; 96 à 92 contre le collège Héritage; et 74 à 64 contre le collège de Val-d’Or.

Les deux derniers revers ont été un peu plus convaincants. Les Térésiens se sont cette fois inclinés 82 à 68 contre le collège de Val-d’Or. Ils ont également baissé pavillon 84 à 68 contre le collège Édouard-Montpetit.

Lors de ce dernier match, deux joueurs de la formation étaient blessés, dont Frédéric Savoie, le joueur de l’équipe ayant la meilleure moyenne aux lancers francs (68,2 %). Malgré une clavicule brisée, Billy Allaire-Sainvilus a joué.
«Nous sommes jeunes. Nous avons perdu sept vétérans de l’an passé, rappelle l’adjoint. Nos joueurs démontrent toutefois un beau potentiel. Si ce n’était pas de ces erreurs, on gagnerait.»

Selon Boucher, les joueurs connaissent une belle progression. «Ils apprennent rapidement. Ils proviennent d’équipes juvénile B. Ils n’ont pas vu grand-chose en basketball. Ce sont de vraies éponges. Je suis optimiste pour l’avenir», affirme-t-il.

Après Noël, un vétéran de la formation, le joueur de centre Guillaume Duchènes, sera de retour au jeu avec les Nordiques, ce qui pourrait changer la donne, selon Kevin Boucher. «Ça va vraiment nous aider», croit-il.

Le garde Nicolas Gobeil joue l’un des piliers de l’équipe, avec sa moyenne de 66,7 % aux lancers francs. Selon Kevin Boucher, il contribue également à rassembler l’équipe. Le garde Mathyeu Provost est également une autre belle surprise pour l’équipe, puisqu’il affiche une moyenne de 60 % aux lancers francs. L’entraîneur raconte qu’il n’avait pas été recruté, mais qu’il s’était présenté à eux pendant le camp de sélection.

En vue du reste de la saison, Kevin Boucher convient que quelques victoires supplémentaires seraient les bienvenues. «Ça serait plaisant de gagner quelques parties. Ça fait toujours du bien au moral. Nous voulons développer les joueurs pour l’année prochaine. Nous voulons avoir notre noyau de joueurs pour l’avenir», indique l’adjoint.

Le prochain match disputé par la formation de Sainte-Thérèse se déroulera le 27 janvier, à 19 heures, au collège Lionel-Groulx, contre le collège de l’Assomption.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top