- PUBLICITÉ -

Louis-Napoléon Lamontagne, 15 ans, de Blainville, a obtenu une bourse de 1 500 $ de la FAEQ.

Une bourse pour un athlète de Blainville

Grâce à ses nombreux et généreux partenaires, la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ) a pu remettre ce printemps pas moins de 147 500 $ en bourses à 43 étudiants-athlètes de partout au Québec qui se sont distingués dans la dernière année. Louis-Napoléon Lamontagne, 15 ans, de Blainville est de ce nombre.

Le jeune homme, qui excelle en cyclisme sur route, a obtenu une bourse de 1 500 $, dans la catégorie «Excellence académique».

Étudiant en 4e secondaire, profil sciences naturelles, au Collège Beaubois, Louis-Napoléon a maintenu une moyenne académique de 88 % aux deux premières étapes
de l’année scolaire. Sur le plan sportif, il a terminé deuxième au classement général des Championnats québécois espoirs après être notamment arrivé deuxième au contre-la-montre et troisième à la course sur route en août 2019. De plus, il est sorti victorieux de deux étapes et a terminé troisième au classement général de la Coupe des jeunes dans le cadre des Mardis cyclistes de Lachine à l’été 2019.

Louis-Napoléon rêve de participer au Tour de France. À court terme, il désire se démarquer au Challenge Lacasse, à la Coupe du Québec, au Tour de l’avenir et aux Jeux du Québec. Il s’intéresse à l’informatique et songe pour le moment à un travail en programmation.

De précieux partenaires

Une dizaine d’entreprises ont accepté de s’associer à la FAEQ et de parrainer des étudiants-athlètes. Un soutien fort apprécié, particulièrement dans le contexte actuel où les exigences de distanciation sociale ont mené à la fermeture de plusieurs centres d’entraînement.

«En temps de crise, la Fondation peut compter sur de loyaux partenaires qui comprennent très bien la situation des étudiants-athlètes du Québec; autant pour ceux qui doivent persévérer une autre année pour espérer participer aux Jeux olympiques de Tokyo 2021 que d’autres qui ont vu leur saison collégiale ou universitaire annulée sans compter les étudiants-athlètes qui sont en transition de carrière et qui entament une carrière professionnelle. Merci à toutes ces fondations et petites et moyennes entreprises qui nous permettent de poursuivre notre mission beau temps mauvais temps», soutient le président de la FAEQ, Claude Chagnon.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top