- PUBLICITÉ -
Une Blainvilloise sur l’équipe nationale de développement

Une Blainvilloise Sur L’équipe Nationale De Développement

Une Blainvilloise sur l’équipe nationale de développement

Patinage de vitesse courte piste

Léa Tessier, patineuse de vitesse courte piste de Blainville, a récemment mérité sa place sur l’équipe nationale canadienne de développement, s’approchant un peu plus près de son rêve de participer aux Jeux olympiques de 2022.

Léa Tessier, patineuse de vitesse courte piste de Blainville, a récemment mérité sa place sur l’équipe nationale canadienne de développement, s’approchant un peu plus près de son rêve de participer aux Jeux olympiques de 2022.

À l’occasion des championnats canadiens de patinage de vitesse courte piste, présentés du 21 au 23 septembre, à l’Aréna Maurice-Richard, Léa, 17 ans, a obtenu le 12e rang sur 24 des meilleures patineuses du pays. Elle y a côtoyé certains des plus grands athlètes de ce sport tels Charles Hamelin, Samuel Girard, Kassandra Bradette et Jamie McDonald.

Après s’être démarquée aux niveaux Relève et Élite, Léa est actuellement identifiée athlète de niveau excellence pour la saison 2018-2019 par sa Fédération (FPVQ). Elle est ainsi considérée comme futur espoir olympique.

Dès l’âge de 4 ans

Léa patine depuis l’âge de quatre ans. C’est au club de patinage de vitesse de Rosemère–Rive-Nord qu’elle a commencé, en 2005. Elle y est restée jusqu’à ses 15 ans, avant de poursuivre son parcours à Montréal, au Centre régional canadien d’entraînement.

Parallèlement à sa carrière de patineuse, Léa excelle dans ses études qu’elle poursuit actuellement au cégep de Maisonneuve.

On dit d’elle «qu’elle carbure à la performance!» , repoussant toujours ses limites. Elle s’entraîne d’ailleurs de façon assidue, six fois par semaine, 11 mois par année.

Deuxième athlète féminine de la région Laval-Laurentides-Lanaudière à accéder à l’équipe nationale canadienne de patinage de vitesse courte piste – la première étant Anouk Leblanc-Boucher, de Prévost, au début des années 2000 – Léa espère maintenant se classer afin de participer au circuit de la Coupe du monde, et ultimement, aux Jeux olympiques de 2022, à Pékin, en Chine. Il est possible de suivre sa carrière en visitant le [http://leatessier.com].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top