- PUBLICITÉ -
Une année record pour les Laurentides

(Photo Yves Déry)

Une année record pour les Laurentides

Jeux du Québec – Hiver 2009

La délégation des Laurentides a profité du fait que les Jeux du Québec étaient présentés chez eux pour fracasser quelques records et ainsi poursuivre son ascension vers les plus hauts sommets.

L’objectif du chef de mission, Charles St-Laurent, était d’atteindre le cap des 60 médailles, soit une de plus qu’à L’Assomption. Le moins qu’on puisse dire, c’est que les athlètes ont mis la barre encore plus haut pour 2011, en remportant 65 médailles, une nouvelle marque pour la région.
«Le développement du sport va pour le mieux dans les Laurentides, a indiqué St-Laurent. Nous avons terminé à égalité avec Québec, mais ils ont plus de médailles d’or que nous.»

C’est au classement des régions que les Laurentides se sont signalées davantage en se hissant au deuxième échelon derrière Québec, qui a remporté son troisième drapeau des Jeux consécutif. Mais plus ça va, Québec devra considérer la région des Laurentides comme une rivale sérieuse.

En 2005, c’est au sixième rang que les Laurentides ont terminé au classement par points, lequel permet à chaque athlète de mettre l’épaule à la roue; les Laurentiens accusaient un retard de 75 points sur la région gagnante, Québec en l’occurrence.
À L’Assomption, en 2007, les Laurentides avaient grimpé au quatrième rang, avec un recul de 37 points sur les champions (encore Québec). Cette année, alors que les Jeux étaient présentés à Blainville, Sainte-Thérèse et Rosemère, c’est au deuxième échelon que les Laurentides ont terminé la compétition.

Encore une fois, Québec a eu le dessus, mais la différence entre les deux régions s’amenuise, puisque seulement 16,5 points les séparent. «C’est le classement le plus important parce qu’il démontre la profondeur d’une région et l’équilibre, a expliqué le chef de mission laurentien. On espère continuer de gruger des points et finalement passer devant eux.»

Pas de handball

Deux des trois principales causes de ce petit écart sont les résultats en gymnastique et en patinage artistique. L’équipe de gymnastique a terminé au 10e rang de sa discipline, alors que la formation de patinage artistique a pris le 12e rang de son sport.

Il ne faut surtout pas oublier le fait que la délégation des Laurentides ne comptait pas sur la présence d’une équipe de handball masculin, et ce, malgré les efforts de Charles St-Laurent. «Il faudrait que les professeurs d’éducation physique mettent sur pied une ligue régionale, ce qui nous permettrait de développer des joueurs et d’être présents partout.»

Ski alpin et haltérophilie

Encore une fois, cette année, les skieurs alpins et les haltérophiles auront été les véritables vaches à lait des Laurentides en récoltant un total de 29 médailles, soit 15 pour le ski alpin et 14 pour l’haltérophilie.

Les karatékas ont causé une certaine surprise en ramenant pas moins de huit médailles au cours du premier bloc. Rien ne laissait présager une telle récolte par l’équipe de karaté.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top