- PUBLICITÉ -
Une 23 place pour Amélie Kretz

Une 23 Place Pour Amélie Kretz

Une 23 place pour Amélie Kretz

Séries mondiales de triathlon

Amélie Kretz a conclu en 23e place une étape des Séries mondiales de triathlon, présentées à Yokohama, au Japon, samedi. Il s’agissait pour la Blainvilloise de sa première course en Séries mondiales depuis celle d’Hambourg en 2016.

Amélie Kretz a conclu en 23e place une étape des Séries mondiales de triathlon, présentées à Yokohama, au Japon, samedi. Il s’agissait pour la Blainvilloise de sa première course en Séries mondiales depuis celle d’Hambourg en 2016.

Auteure d’un chrono de 1 h 58 min 22 s, elle a été devancée par près de 5 minutes par la Bermudienne Flora Duffy qui a remporté la course en 1 h 53 min 26 s. L’Américaine Katie Zaferes (+33 secondes) a mis la main sur l’argent et la Britannique Non Stanford (+1 minute 16 secondes) a complété le podium.

«J’ai eu un bon départ et un bon premier tour de natation, mais j’ai perdu beaucoup de temps dans le deuxième tour. Je ne comprends pas vraiment pourquoi puisqu’en entraînement, ça va super bien» , a confié la triathlète, au Réseau Sportcom, au terme de la compétition.

L’épreuve de natation s’était pourtant bien passée, Amélie sortant de l’eau parmi le groupe de chasse. Le vélo aussi était de bon augure. C’est toutefois lors de l’épreuve de course à pied que les choses se sont gâtées pour l’athlète de 24 ans.

«Dans les cinq premiers kilomètres, mes jambes étaient vraiment moyennes. J’ai commencé à mieux me sentir dans les cinq derniers kilomètres. C’est assez décevant comme performance, mais c’est la première Série mondiale de la saison et il en reste encore plusieurs. J’ai déjà hâte aux prochaines pour améliorer mon résultat» .

Elle aura la chance de le faire en participant prochainement à deux étapes au Canada, dont une à Montréal.

«J’aimerais montrer aux Québécois de quoi je suis capable! Également, je participerai aux Séries mondiales de relais avec l’équipe canadienne. C’est nouveau cette année en vue de Tokyo 2020» , de dire Amélie qui, rappelons-le, avait décroché son meilleur résultat en carrière au Japon en 2016. La huitième position qu’elle avait alors obtenue lui avait permis d’assurer sa place aux Jeux olympiques de Rio.

Elle quittera le Japon dimanche pour l’Espagne, son nouveau domicile jusqu’à la fin juillet.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top