- PUBLICITÉ -
Un Thérésien remporte le Bol d’or

Nathan Laflamme de Sainte-Thérèse, fier d’avoir remporté le Bol d’or.

Un Thérésien remporte le Bol d’or

Football collégial

Joueur de ligne défensive au sein du Phénix du collège André-Grasset, Nathan Laflamme de Sainte-Thérèse a récemment mis la main sur le prestigieux Bol d’or, remis à l’équipe championne des séries de football collégial de division un. En finale, les siens ont disposé des Élans du cégep Garneau par la marque de 41-17.

Il s’agit d’une année de rêve pour le demi défensif du Phénix, lui qui, pas plus tard que l’été dernier, au Mexique, avait remporté le Championnat du monde junior de football américain, aux couleurs du Canada, devant une foule de quelque 33 000 spectateurs.

De retour au Québec, Nathan a rejoint son club collégial au début de la saison et a largement contribué à le propulser au premier rang de la division un, en vertu de sa fiche de sept victoires et deux défaites.

En finale pour le Bol d’or, il a poursuivi son excellent travail en interceptant le ballon à trois reprises au cours de ce seul match. Dire qu’il n’avait réalisé que deux interceptions dans toute la saison!

«J’ai fait mes trois interceptions en 2e demie, dont celle que j’ai faite à notre ligne de un qui aurait pu leur permettre de revenir dans le match. À partir de là, le vent a tourné!» , a raconté Nathan, l’un des rares joueurs, sinon le seul, à avoir réalisé trois interceptions dans un match du Bol d’or.

Avec les Carabins

Maintenant que la saison de football collégial est terminée, Nathan peut désormais regarder de l’avant et se préparer à son arrivée avec les Carabins de l’Université de Montréal, formation avec laquelle il a signé un contrat au cours de la dernière saison morte. Son frère Félix y a joué avant lui.

«J’entre à l’UdeM à la session d’hiver en informatique et je vais commencer peu après à m’entraîner avec les Carabins» , de dire Nathan qui, bien qu’il demeure réaliste, croit en ses chances d’être l’un des partants des Carabins dès la saison prochaine.

«C’est sûr que ça va être difficile, mais si je travaille fort et que je mets les efforts, je vais arriver à jouer et avoir du plaisir. Mais je suis conscient qu’il y a beaucoup de talent au sein de cette équipe!»

S’il souhaite percer l’alignement partant des Carabins, Nathan devra toutefois gagner en masse musculaire. À 5 pieds 11 pouces et 180 livres, il a en effet des croûtes à manger s’il compte stopper les lignes offensives universitaires adverses.

«Ce n’est pas la même ligue! C’est sûr qu’il va falloir que je prenne du poids, ce à quoi je vais m’attarder cet hiver.»

Rappelons que le 10 novembre, les Carabins ont perdu la Coupe Dunsmore aux mains du Rouge et Or de l’Université Laval qui a ensuite poursuivi sa route vers la Coupe Vanier qu’il a remportée pour une 10e fois, le 24 novembre.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Metro Rosemere
- PUBLICITÉ -
Top