- PUBLICITÉ -
Un tango à trois

Un tango à trois

(N.D.L.R.) — Pour une deuxième semaine consécutive, Charline Labonté, qui est présentement à Calgary en préparation des Jeux olympiques, nous livre ses propos sur la vie quotidienne de l’équipe nationale féminine de hockey. Profitant d’un voyage afin de peaufiner leur système de jeu, elles sont de retour à la maison pour se regrouper.

Faisant le trajet de Calgary jusqu’à la frontière de la Saskatchewan, cumulant plus de 1 500 kilomètres en autobus, nous avons passé la majeure partie de la semaine dernière sur la route pour y disputer trois parties en quatre soirs. Trois parties de notre série de 31 matchs contre des équipes Midget AAA de l’Alberta.

Plusieurs heures d’autobus additionnées à peu de temps de repos signifient souvent que la tâche sera doublement ardue. Tel fut le cas, alors que nous nous sommes inclinées lors des deux premières rencontres.

Durant celles-ci, Kim St-Pierre et moi avons partagé le temps de jeu. J’ai été défaite dans le premier match par la marque de 5 à 3, alors que Kim a subi un revers de 5 à 2. Nous nous sommes alors ressaisies pour remporter les honneurs de la troisième partie, avec Shannon Szabados dans les buts, par un pointage de 4 à 2, pour ainsi terminer le voyage en beauté.

Une belle soirée en perspective

Profitant d’un congé entre ces trois parties, nous avons pu prendre part à un banquet organisé par une petite communauté de l’Alberta impliquant différentes organisations de hockey mineur féminin.

Nous étions alors toutes réparties à différentes tables, parmi de jeunes joueuses de hockey accompagnées de leurs familles. Ce sont toujours de belles soirées qui nous ramènent un peu à nos débuts de carrière: les froids samedis matins de décembre, à 6 h du matin, les tournois et surtout les amitiés qui se forment et se développent.

Au cours de la soirée, les jeunes filles y vont une à une de quelques discours, développant sur leur passion pour le hockey, l’effet que nous, équipe Canada, pouvons avoir sur elles et aussi de leurs rêves.

C’est toujours assez bizarre pour moi lorsque j’entends des jeunes me dire que nous sommes leurs idoles. Pour nous, ça devient une habitude de jouer et de pratiquer pour équipe Canada. C’est une expérience qui nous ramène les deux pieds sur terre et nous fait réaliser où nous en sommes.

Je n’aurais jamais pensé être dans une position comme celle-ci un jour! C’est extrêmement flatteur et j’apprécie chaque moment que nous passons avec ces demoiselles.

Le calme avant la tempête

De retour à Calgary, nous n’y resterons que quelques jours pour, par la suite, reprendre la route afin d’y entreprendre les deux dernières parties de notre série contre des formations Midget AAA.

Ce dimanche 31 janvier, nous quitterons en direction de Jasper, en Colombie-Britannique, afin de profiter d’une retraite fermée d’équipe qui nous permettra de nous regrouper. Nous y passerons quelques jours. Telle est la tradition, en préparation des Jeux olympiques qui ne sont plus qu’à quelques semaines. Sur ce, je vous dis à la semaine prochaine.
(Propos recueillis par Mathieu Chouinard)

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours 3 BBQ !
- PUBLICITÉ -
Top