- PUBLICITÉ -
Un deuxième départ pour Pierre Karl Marion

Pierre Karl Marion, alors qu'il portait l'uniforme des Saguenéens.

Un deuxième départ pour Pierre Karl Marion

Ligue de hockey junior majeur du Québec

Accablé par les blessures au cours des trois dernières saisons, l’ailier droit de Blainville Pierre Karl Marion souhaite relancer sa jeune carrière avec les Huskies de Rouyn-Noranda.

La formation de l’Abitibi a fait son acquisition des Saguenéens de Chicoutimi tout récemment, à la date limite des échanges en retour d’un choix de onzième ronde.

Depuis sa première saison dans le circuit Courteau, en 2008-2009, avec Chicoutimi, l’attaquant format géant de 6 pi 3 po et 197 livres n’a participé qu’à 68 matchs, se trouvant sur la touche pour de longues périodes.

- Publicité -

Au cours de la saison 2009-2010, année d’éligibilité au repêchage de la LNH, le Blainvillois a dû rater la majeure partie de la saison, en raison de blessures à l’aine et aux abdominaux. Pierre Karl a d’ailleurs subi une intervention chirurgicale avec succès, l’été dernier, afin de régler ce problème.

Toutes ces blessures viennent assurément ralentir le développement de l’athlète. «Parce que je n’ai pas joué assez de matchs la saison passée, et que j’avais aussi été blessé durant la majeure partie de ma première saison, je n’ai pas eu la chance d’être repêché. En plus, j’ai dû me faire opérer cet été, ce qui m’a empêché de participer à un camp professionnel», explique le Blainvillois.

Cette saison, c’est une blessure à une cheville qui est venue le hanter. «Je me suis déchiré un ligament du pied au tout début de la saison. Je n’ai participé qu’à 13 parties seulement depuis le début du calendrier régulier», mentionne-t-il.

Un changement d’air s’imposait

L’attaquant de 18 ans avait une fiche de un but et deux passes, avec les Saguenéens, avant de demander une transaction à son directeur général, Richard Martel. «J’ai demandé un échange afin de donner un deuxième souffle à ma carrière. Je sentais que les choses ne bougeaient plus à Chicoutimi», mentionne l’athlète représenté par Robert Sauvé, de l’agence de joueurs de hockey Jandec.

L’expérience de Tourigny

Les Huskies de Rouyn-Noranda, dirigés par l’entraîneur et directeur général André Tourigny, occupent actuellement la dernière position au classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Malgré cela, l’attaquant de Blainville souhaite profiter de l’expérience de Tourigny, lui qui a participé aux programmes de Hockey Canada depuis plusieurs années. Il s’est aligné avec les moins de 20 ans, les moins de 18 ans et Équipe Québec des moins de 17 ans.

«Déjà, depuis mon arrivée, j’ai appris plusieurs choses. M. Tourigny est un entraîneur d’expérience qui est très technique. Il apporte beaucoup de stratégie et c’est plus facile de savoir ou se positionner sur la patinoire», explique Marion. Les Huskies profiteront de plusieurs bons choix de repêchage cet été. «Il ne nous manque pas grand-chose. L’année prochaine, je suis assuré que nous ferons partie des séries de fin de saison», raconte l’attaquant qui compte bien profiter de la petite patinoire de Rouyn-Noranda afin d’établir son style de jeu physique qui faisait sa réputation au niveau midget AAA.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top