- PUBLICITÉ -
Un champion canadien junior et sa couronne d’or

Édouard Therriault en action.

Un champion canadien junior et sa couronne d’or

Édouard Therriault

Édouard Therriault, un skieur acrobatique de Lorraine, continue de tracer son chemin et d’impressionner, alors qu’il a été sacré gagnant des championnats canadiens junior 2018, dans sa discipline, en mars dernier, en plus de ramener un gros trophée chez lui, grâce à une performance tout aussi remarquable, terminant premier en conclusion de la Stepup Freeski tour Golden Crown, le 4 mars.

Fait impressionnant, Édouard n’est âgé que de 15 ans. En discussion à son domicile lorrain, ce dernier racontait ce qui l’a poussé vers le ski acrobatique, lui qui s’exerce en Slopestyle. «J’ai commencé très jeune à Mont-Tremblant, alors que j’avais un grand frère qui faisait de la planche à neige. De mon côté, je faisais du ski, alors j’ai commencé dans le parc avec lui. J’en faisais juste pour le fun» , mentionne-t-il, souriant.

«J’ai ensuite fait de petites compétitions. Je gagnais, je gagnais et je gagnais. Avec le temps, j’ai commencé à m’entrainer au Maximise, un centre à Sainte-Agathe, expressément pour les athlètes en Slopestyle. Avec ce centre, ça m’a permis d’évoluer et d’atteindre mon maximum!»

Les compétitions et l’entraînement

Les championnats canadiens et la Golden Crown font parti d’une bonne collection de compétitions auxquelles il a pris part au courant de la saison.

«J’ai commencé avec des compétitions à Calgary, ici, dans le coin, ensuite au Mont Orford, soit pour la Golden Crown, où j’ai remporté. Je suis allé aux championnats canadiens juniors en Ontario et j’ai gagné le Slopestyle et le Big air, dans ma catégorie. Après, je suis allé à Saint-Sauveur pour une compétition; j’ai aussi gagné. Finalement, et dernièrement, j’ai été invité à la coupe du monde de Québec, faisant partie des jeunes qui ouvraient le parcours pour les athlètes participants. J’étais la première personne à m’élancer pendant les qualifications et des finales. C’est une très belle expérience!»

Max Henault a d’ailleurs la chance d’entrainer le jeune prodige de Lorraine, lui qui est propriétaire de Maximise. Édouard tenait à souligner la belle relation qu’il entretient avec son coach: «C’est le meilleur entraineur que tu ne peux pas avoir! Je peux m’entrainer dans son centre été comme hiver. Ça m’aide beaucoup. C’est le meilleur centre d’entrainement, simplement» , lance-t-il.

«C’est le seul centre d’entrainement en Amérique du Nord qui a un Air Bag pour s’entrainer. Les athlètes, dont plusieurs ayant fait les derniers olympiques, viennent dans la région pour s’exercer. Il y a des gens du Japon et de l’Australie par exemple. La majorité de sa clientèle vient de l’international» , d’ajouter la mère du jeune homme, Lili Pedneault.

En ski acrobatique, il faut avoir une mémoire corporelle très développée, de la confiance, de l’audace et de l’aisance: «Ce qui est la particularité d’Édouard, c’est son style. C’est rare, à l’âge de 15 ans, d’avoir autant de style. C’est sa marque de commerce» , poursuit sa mère.

«C’est sur cela que je focusse! C’est la beauté de notre sport, l’aisance. Plus on voit de l’aisance dans le mouvement, plus on voit que ça semble facile. Si tu es capable de styliser et de t’approprier ce mouvement, on voit que tu es capable d’innover. Les juges veulent voir ça» , de conclure Édouard Therriault.

Enfin, il est possible de suivre ses performances sur les réseaux sociaux, en visitant sa page d’athlète, «Édouard Therriault» , sur Facebook. Des photos et des vidéos y sont disponibles pour constater l’étendue de son talent.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Metro Rosemere
- PUBLICITÉ -
Top