- PUBLICITÉ -
U23: Amélie Kretz sur le podium

U23: Amélie Kretz sur le podium

Championnats du monde de triathlon

À sa première année dans la catégorie U23, la Blainvilloise Amélie Kretz a démontré qu’elle représente très bien la relève en triathlon, au Canada. Elle est montée sur la troisième marche du podium, lors des Championnats du monde de triathlon présentés à Londres, en Grande-Bretagne.

Elle a complété le parcours à seulement trois secondes de la gagnante, l’Australienne Charlotte Mcshane, et deux derrière la médaillée d’argent, l’Albertaine Ellen Pennock.

Mcshane a eu 23 ans au mois d’août, tandis que Kretz a touché la vingtaine au mois de mai dernier.

Une course corsée

La course a été âprement disputée, et ce, dès la natation. «Je suis vraiment contente. Ç’a été une course difficile, dès le début», a mentionné Kretz à Sportcom, elle qui avait pris le sixième rang chez les juniors aux mondiaux, l’année dernière.

«À la natation, ç’a été vraiment difficile au premier tour. Je me suis retrouvée dans le milieu du groupe. Je pouvais à peine nager. Tout ce que je voyais, c’était d’autres filles. Je me faisais nager dessus», a dit la Québécoise, qui a rattrapé plusieurs rivales dans le deuxième tour pour sortir de l’eau en 10e place.

La Britannique Lucy Hall détenait 30 secondes d’avance à la sortie de l’eau et était toute seule en tête. Kretz et une vingtaine de triathloniennes se sont activées pour gruger l’avance de la Britannique. Le peloton a rejoint la meneuse tout juste avant le début de la course à pied.

«Le parcours était assez technique, avec beaucoup de virages, et un peu mouillé au début. Il fallait être quand même prudente», a précisé l’athlète de Blainville.

«Le premier tour a été vraiment difficile. Une fille a poussé la cadence et j’ai tenu le coup par la peur. Je savais qu’il fallait que je m’accroche parce que le rythme allait descendre. Dans le deuxième tour, ç’a été un peu plus lent. J’ai retrouvé mes jambes tranquillement», a précisé Kretz.

«Au troisième tour, ç’a accéléré encore et des filles se sont fait larguer. Dans le dernier droit, j’ai juste couru le plus vite que je pouvais», résume-t-elle.

Cette course met un terme à la première saison de Kretz chez les moins de 23 ans. Elle s’accorde présentement quelques jours de vacances avant de reprendre l’entraînement et ses études en nutrition, à Guelph.

«J’ai connu une bonne saison pour ma première année chez les moins de 23 ans, avec ma victoire à la Coupe du monde, à Edmonton. J’étais assez confiante pour un top 5», dit-elle.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top