- PUBLICITÉ -
Trois podiums pour Jean-Christophe Hopkins

Jean-Christophe Hopkins avait trois médailles dans la mire avant de partir pour les Jeux du Québec. Il peut dire mission accomplie.

Trois podiums pour Jean-Christophe Hopkins

Jeux du Québec

C’est avec une médaille de chaque couleur que le Blainvillois Jean-Christophe Hopkins est revenu de Gatineau, où il prenait part à ses deuxièmes Jeux du Québec.

«C’est sûr que d’avoir participé aux Jeux de Sept-Îles m’a grandement aidé pour ces Jeux, a-t-il lancé. Je savais plus à quoi m’attendre et j’étais également plus mature de trois ans.»

C’est au 50 m dos qu’il a entamé sa récolte en causant une certaine surprise. Une surprise oui et non, mais Hopkins avait réussi le septième meilleur temps lors des qualifications. Il a donc amélioré le tout pour grimper sur la troisième marche du podium.

Le lendemain, il prenait part au 50 m papillon et, en préliminaires, il a survolé la piscine en fracassant le record des Jeux, marque qu’il a détenue pendant moins d’une journée puisqu’elle a été battue en finale, en début de soirée.

En finale, il a livré une chaude lutte au nageur du Lac Saint-Louis qui a mérité l’or, terminant à deux dixièmes de seconde de celui-ci, avec un temps de 26,45 secondes pour mettre la main sur la médaille d’argent.

Après deux jours de compétition, il ne lui manquait que la médaille d’or pour en avoir une de chaque couleur. C’est au 200  dos qu’il devait réaliser l’exploit.

En préliminaires, il avait obtenu le troisième meilleur temps. En finale, il est parti telle une fusée sous-marine et il a mérité la médaille d’or grâce à une avance de plus d’une seconde.

«Je venais ici avec l’objectif de remporter trois médailles dans les courses individuelles, a-t-il avoué. C’est surtout au 200 m dos que je suis surpris d’avoir nagé aussi vite, mais je me sentais vraiment bien avant le départ.»

Des déceptions aux relais

Jean-Christophe prenait également part aux deux courses à relais. Au 4×50 m libre, l’équipe laurentienne a été disqualifiée pour un mauvais relais et au 4×50 m quatre nages, les nageurs des Laurentides n’ont pas atteint la finale.

«On a mal calculé nos choses en préliminaires, a-t-il mentionné. Nous avions décidé de nous garder de l’énergie pour la finale et nous en avons payé le prix.»

Cette compétition met un terme à la saison du nageur de Blainville qui prendra quelques semaines de repos avant de renouer avec la compétition.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top