- PUBLICITÉ -

Malgré sa cinquième place, il est encore trop tôt pour confirmer si Amélie Kretz aura la chance de participer aux Jeux olympiques d’été, à Tokyo.

Triathlon: une cinquième place pour Amélie Kretz au Mexique

(Sportcom) – La Blainvilloise Amélie Kretz a fait bonne figure, en fin de semaine dernière, à la Coupe du monde de triathlon de Huatulco, au Mexique, en terminant au cinquième rang. Kretz a fait partie du groupe de tête pendant une bonne partie de l’épreuve de sprint. Elle a arrêté le chronomètre à 1 heure 57 secondes.

«La natation a été difficile, je me suis fait brasser après mon bon départ. J’ai réussi à rattraper le retard pendant la portion de vélo. J’ai essayé de récupérer le plus possible parce que mes jambes étaient fatiguées. J’ai tout donné à la course, mais je pense que si le parcours avait eu 100 mètres de plus, je m’écrasais au sol», a affirmé Kretz après sa performance à Huatulco.

Il s’agissait de la dernière chance pour Kretz de marquer des points en vue d’une qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo. Malgré sa cinquième place, il est encore trop tôt pour confirmer si elle aura la chance de participer à ses deuxièmes Jeux, elle qui était à Rio en 2016.

En plus de la chaleur du Mexique, Kretz mentionne également que l’état des routes a représenté un bon défi pour elle tout au long du parcours.

«La condition des routes n’était pas super. Il a fallu que je me positionne intelligemment dans le peloton pour éviter des chutes dans la portion vélo», a-t-elle mentionné.

La Danoise Alberte Kjaer Pedersen a remporté la médaille d’or en complétant le parcours en 1h 24 secondes. La lutte était serrée pour la deuxième place, c’est finalement l’Américaine Kirsten Kasper (+12 secondes) qui s’est emparée de la médaille d’argent devant l’Autrichienne Lisa Perterer (+13 secondes).

Un long voyage de cinq semaines

Kretz a voyagé énormément dans les dernières semaines pour participer au plus grand nombre d’épreuves possibles afin d’amasser des points pour se qualifier pour les Olympiques. La triathlète a complété à Huatulco un long voyage de cinq semaines qui comptaient quatre compétitions.

«Ça fait du bien de finir ce bloc de courses en santé et avec quelques bons résultats. Ça fait longtemps que je n’ai pas été satisfaite comme ça d’une de mes saisons. Je suis contente du travail qu’on a fait avec mon entraîneur dans les dernières années», a-t-elle admis en entrevue avec Sportcom.

Kretz prendra maintenant le chemin du Colorado pour poursuivre l’entraînement. Elle explique que ce détour aux États-Unis lui évite la quarantaine obligatoire si elle revenait au Canada.

«C’est la réalité pour les athlètes amateurs présentement. Je ne peux pas me permettre deux semaines sans entraînement, surtout en nage», a soutenu l’athlète de Blainville âgée de 28 ans.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top