- PUBLICITÉ -
Tout va comme sur des sabots

La première semaine de la Classique équestre de Blainville est terminée

Tout va comme sur des sabots

Victoire de David Arcand

C’est avec une victoire éclatante de David Arcand que la première semaine de la Classique équestre de Blainville s’est terminée, dimanche dernier. La vice-présidente de cette compétition de dix jours, Diane Chasle, affirme que les cinq premières journées sont une réussite.

Première semaine

«Au total, on va recevoir 350 chevaux pour les deux semaines. Beaucoup de nos participants viennent de l’extérieur, ce qui aide beaucoup à faire rouler l’économie de la région», de dire cette dernière.

Elle explique que les visiteurs viennent de loin pour participer à cette compétition. «Ils viennent parce qu’ils aiment Blainville et ses citoyens accueillants, raconte Mme Chasle. Pour nos participants, ce sont de vraies vacances quand ils viennent ici.»

Parmi les nombreux participants, quelques-uns sortent du lot. «On a des cavaliers de l’écurie Gingerwood, située sur l’Île-du-Prince-Édouard, le jeune cavalier Mathias Déry-Dion, qui n’a que 4 ans, et le cavalier de 67 ans John Kersley, qui vient d’Angleterre, mais qui est basé en Ontario», décrit la vice-présidente.

Deuxième semaine

Étant donné que la Classique équestre de Blainville célèbre son 25e anniversaire, l’organisation se prépare à une grosse deuxième semaine. «Le cavalier de calibre international, François Lamontagne, fera face à David Arcand lors du Grand-Prix, ce sera une belle compétition entre les deux», analyse Diane Chasle.

Victoire éclatante de David Arcand

Le cavalier de 24 ans David Arcand a livré toute une performance lors du Grand-Prix de la première semaine. Il a tenté sa chance avec deux chevaux différents, si bien qu’il s’est retrouvé en première et troisième places sur le podium. «Je suis vraiment content, déclare-t-il. En plus, à peu près tous mes clients ont gagné dans au moins une catégorie.»

Maintenant que la première semaine est dans les livres, son écurie et lui se préparent à la deuxième semaine. «On va laisser les chevaux se reposer avant de retourner en compétition, le 3, décrit l’espoir olympique. On veut des résultats semblables la semaine prochaine et, si c’est possible, on veut faire encore mieux.»

Horaire de la deuxième semaine

La principale épreuve de la semaine, le Grand Prix, aura lieu dimanche. À l’occasion de la 25e édition de la Classique, des célébrations sont prévues ce jour-là, avant le Grand Prix. Les spectateurs sont les bienvenus et l’entrée est gratuite. Les spectateurs ont accès à un salon VIP où des repas sont servis.

Même si c’est le 25e anniversaire de l’évènement, on assiste à une première: toutes les épreuves sont présentées au [www.classiqueblainville.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top