- PUBLICITÉ -
Thomas Lacombe évolue pour les Titans du New Jersey

Thomas Lacombe, en 2016, lorsqu’il jouait pour les Vikings de Saint-Eustache.

Thomas Lacombe évolue pour les Titans du New Jersey

Il a choisi la NCAA plutôt que la LHJMQ

Après avoir évolué pour le Collège Bishop lors de la saison 2017-2018, Thomas Lacombe, 17 ans, de Boisbriand, s’aligne cette année au niveau junior avec les Titans du New Jersey dans la North American Hockey League (NAHL). Dès la saison 2020-2021, bourse et contrat en poche, il rejoindra les rangs de l’Université Union, en NCAA, division un.

Après avoir évolué pour le Collège Bishop lors de la saison 2017-2018, Thomas Lacombe, 17 ans, de Boisbriand, s’aligne cette année au niveau junior avec les Titans du New Jersey dans la North American Hockey League (NAHL). Dès la saison 2020-2021, bourse et contrat en poche, il rejoindra les rangs de l’Université Union, en NCAA, division un.

Repêché par le Drakkar de Baie-Comeau lors du repêchage de 2017 de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), Thomas a plutôt choisi de s’exiler aux États-Unis pour poursuivre sa carrière de hockeyeur. Bien que plusieurs universités américaines, telles UMass, Niagara, UMaine et Omaha, aient démontré de l’intérêt pour le gaillard de 6 pieds, 180 livres, son choix s’est finalement arrêté sur l’Université d’Union, située dans l’État de New York.

«Quand j’ai visité Union, dit Thomas, je me voyais bien y poursuivre ma carrière. Ils ont un programme de hockey extraordinaire, ayant remporté plusieurs championnats, avec un personnel d’entraîneurs qualifiés.»

Avant d’entrer à cette université toutefois, celui qui évolue comme joueur de centre passera les deux prochaines saisons avec les Titans du New Jersey.

«Je vois ces deux saisons comme des saisons de transition qui me permettront de poursuivre mon apprentissage en jouant avec des joueurs plus âgés» , a expliqué Thomas, qui, à 17 ans, est le plus jeune joueur de son équipe, mais aussi de toute la NAHL.

En 20 parties cette saison, il cumule une fiche de 3 buts et 4 mentions d’aide.

Son parcours

Thomas a débuté le hockey de compétition en jouant pour les Seigneurs des Mille-Îles aux niveaux peewee et bantam AAA avant de rejoindre les rangs, en 2016, des Vikings de Saint-Eustache dans le midget AAA. À toutes les années, depuis 2013, il a aussi fait partie de l’équipe du Québec dans son groupe d’âge.

Thomas aurait bien pu se présenter à Baie-Comeau, en septembre, équipe de la LHJMQ qui l’a repêché en 4e ronde, et aurait certainement fait l’équipe selon l’évaluation de son père, Mario, mais c’est la voix de la NCAA qu’il a finalement choisie, confiant que c’est le chemin qui le mènera à la Ligue nationale de hockey, son rêve le plus cher.

«Depuis plusieurs années, souligne Thomas, on dit dans le monde du hockey que la maturité d’un joueur arrive généralement plus tard. En empruntant le chemin de la NCAA, je pense que je me donne l’opportunité d’atteindre ce long processus de développement pour atteindre mon but, sans oublier que je me retrouverai dans une université qui a bonne réputation.»

Le plan A de Thomas demeure le hockey. Toutefois, si son rêve ne se réalise pas, il se verrait bien devenir physiothérapeute. Quoi qu’il arrive, il est confiant d’avoir pris la bonne décision pour assurer son avenir.

«Cette année est pour moi un énorme défi, étant loin de la maison, dans une famille d’accueil, dans une autre langue. Cela m’a pris quelques mois pour m’adapter. Maintenant, j’entrevois l’avenir avec positivisme!»

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top