- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Sévigny touche le bronze au 4 x 100 mètres

Jeux du Canada

Après Anne Prévost-Martel (softball), Christine Dubuc (soccer) et Vanessa Cordisco-Legault (soccer), ce fut au tour du Térésien Sébastien Sévigny de grimper sur le podium, alors qu’il remportait la médaille de bronze au 4 x 100 mètres aux Jeux du Canada.

Le marchand de vitesse de Sainte-Thérèse s’est rendu à l’Île-du-Prince-Édouard pour participer au relais 4 x 100 mètres avec Jonathan Charest, Gabriel El Hanbi et Dominic Allard. Après s’être aisément qualifiés pour la finale, les Québécois devaient se méfier des Albertains, Ontariens et Britanno-Colombiens en finale.
«On visait une place sur le podium, mais on savait que ça ne serait pas facile. L’Alberta était dans une classe à part, avec un coureur qui revenait des Championnats du monde, où il avait représenté le Canada au relais, a lancé Sévigny. Il nous fallait alors nous battre pour les deux autres places.» Les Ontariens leur ont fait une faveur en se faisant disqualifier pour une mauvaise transmission de témoin.

L’athlète de Sainte-Thérèse n’est âgé que de 17 ans et en athlétisme, aux Jeux du Canada, les participants peuvent avoir jusqu’à 23 ans. Inutile de dire qu’il était le plus jeune présent à Charlottetown.

Les dirigeants de l’Équipe du Québec n’ont quand même pas eu peur de faire confiance au jeune homme, puisqu’ils lui ont demandé d’être le coureur qui allait compléter la course.

C’est la position qui est habituellement réservée au meilleur coureur de l’équipe pour finir en force. Sévigny a relevé le défi avec brio et maintenu la province sur le podium tout en prenant soin de faire une bonne transition avec son coéquipier.
«C’est une expérience incroyable que j’ai vécue, a-t-il ajouté. C’était important pour moi afin de me préparer pour les Jeux du Canada de 2013, à Sherbrooke.»

Au-delà des espérances

Sébastien a fait le saut chez les juniors cette année, lui qui aura 18 ans à la fin du mois de septembre. Même s’il était un des plus jeunes de la catégorie, ça ne l’a pas empêché de connaître une bonne saison.

Il a même réussi à dépasser ses objectifs. Au 100 m, il a franchi la ligne d’arrivée avec un temps de 10,98 secondes, passant pour la première fois sous la barre des 11 secondes. Le coureur le plus rapide au Canada court présentement le 100 mètres en 10,22 secondes.

Il est présentement en saison morte avant d’entreprendre sa mise en forme pour la saison d’hiver, sous la tutelle de son entraîneur Nicolas Harel, au Club Corsaire-Chaparal.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top