- PUBLICITÉ -
Seigneurs des Mille-Îles: une saison qui s’amorce sous le signe de la nouveauté

Plusieurs hockeyeurs des environs cherchent à impressionner au camp d’évaluation des Seigneurs des Mille-Îles.

Seigneurs des Mille-Îles: une saison qui s’amorce sous le signe de la nouveauté

Plus que jamais au Québec, la pratique du hockey s’arrime avec les études. L’organisation des Seigneurs des Mille-Îles n’y fait pas exception. Ainsi, à compter de cette saison 2012-2013, ce regroupement ne comptera plus sur aucune équipe de niveau midget AA. Dans cette catégorie, le seul club actif sera celui du midget espoir.

Au sein de cette formation, les hockeyeurs sélectionnés devront obligatoirement adhérer au programme sport-études. Il en sera de même pour les joueurs recrutés au sein de la nouvelle entité en vigueur dans la catégorie bantam, soit un club identifié par les trois lettres A (AAA). C’est donc dire que pour faciliter les travaux scolaires et la récupération sur le plan personnel, les soirs de semaine, il n’y aura plus aucun entraînement sur glace et hors glace. À l’exception des tournois, il ne devrait pas avoir non plus de parties les soirs de semaine.

Par ailleurs, avec toujours l’existence de deux clubs peewee AA et maintenant, d’un seul AA au niveau bantam chez les Seigneurs des Mille-Îles, dès la saison 2013-2014, on évoque déjà la possibilité que tous les hockeyeurs qui font partie de cette organisation soient intégrés au programme sport-études.

Martin Daoust se joint aux Seigneurs

Pour superviser les différents dossiers sur le plan administratif, chez les Seigneurs, en tête de liste, on retrouve toujours les Sylvain Larivière et Donald Desrosiers. Puisque Sylvain Larivière n’a plus autant de disponibilité pour assister aux différentes réunions, les deux ont accepté d’inverser leur statut. C’est maintenant Donald Desrosiers qui agit comme gouverneur tandis que Larivière constitue son adjoint.

Sur le plan hockey, avec les entraînements en semaine, les Seigneurs se devaient d’embaucher un directeur technique compétent pour veiller à un développement adéquat des athlètes. À ce sujet, le gouverneur Desrosiers était heureux d’annoncer récemment l’arrivée de Martin Daoust à ce poste. Quant à Gino Jacques, il demeurera lié à l’organisation à titre de conseiller spécial.

Pour en revenir à Daoust, ce quadragénaire compte un palmarès bien garni comme entraîneur. Ayant dirigé des équipes de l’atome, et ce, jusqu’au junior majeur, il a notamment beaucoup de succès comme entraîneur-chef dans le circuit midget AAA, étant nommé, entre autres, entraîneur de l’année. Lors des dernières années, cet éducateur physique dirigeait les destinées du programme de hockey du collège privé de Harrington (Oka). «Ce passage au sein du collège Harrington m’a permis d’en connaître davantage sur les tâches administratives et de connaître les rouages de la région Laurentides-Lanaudière au hockey. Cependant, puisque ce travail me demandait de voyager souvent aux États-Unis, cette offre des Seigneurs est venue à point, car je ne voulais plus me déplacer autant», précise Daoust.

Connaissant quelques hommes de hockey au sein des Seigneurs, ce résident de Rosemère a aussi un fils qui s’est déjà aligné pour une équipe de cette organisation.

En plus d’être à la barre du midget espoir, il supervisera aussi les entraînements du bantam AAA. Avec lui, vous pouvez être assuré qu’il fera tout en son pouvoir pour rendre les porte-couleurs des Seigneurs des plus compétitifs.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top