- PUBLICITÉ -
Sébastien Courcelles à la tête du Junior de Montréal

(Photo GDS — Gracieuseté du Junior de Montréal)

Sébastien Courcelles à la tête du Junior de Montréal

Ligue de hockey junior majeur du Québec

Pendant que les séries de fin de saison battent leur plein dans la LHJMQ, le Junior de Montréal a annoncé la nomination de Sébastien Courcelles en tant que nouveau président de la formation montréalaise.

Courcelles succède donc à Martin Routhier qui agira à titre de conseiller spécial jusqu’à la fin des séries éliminatoires, afin d’assurer une transition harmonieuse.

Un ancien de la LHJMQ

Ex-hockeyeur du circuit Courteau et résidant de Blainville, Courcelles a évolué pendant quatre ans dans les rangs juniors, de la saison 2000-2001 à la saison 2004-2005, passant par les Castors de Sherbrooke, les Saguenéens de Chicoutimi et les Cataractes de Shawinigan.

C’est avec la formation de la Mauricie que le joueur de centre de six pieds et 207 livres a connu sa saison la plus productive, avec une récolte de 53 points en 64 parties.

Après avoir terminé ses études en administration à l’Université Concordia, le Blainvillois est demeuré dans le domaine du hockey, occupant un poste exécutif avec la compagnie de hockey Bauer. Aujourd’hui âgé de 26 ans, Courcelles poursuit toujours sa carrière de hockeyeur dans la Ligue nord-américaine de hockey, au sein de l’Isothermic de Thetford Mines.

Partir sur de bonnes bases

Avec le Junior de Montréal, le nouveau président n’est pas en terrain inconnu. «Je connais déjà bien la vente. De plus, la concession est très bien établie à Verdun. Le nom du Junior est bien connu dans la région montréalaise», explique-t-il.

Selon le principal intéressé, son mandat est clair. «Nous devons augmenter le nombre de spectateurs et tout passe par les associations de hockey mineur. La LHJMQ mise beaucoup sur la présence des joueurs au sein de la communauté et nous nous devons d’établir de bonnes relations avec les différentes associations de la grande région de Montréal», dit-il.

Pour l’instant, Courcelles et son équipe de vente agissent en tant que simples spectateurs aux matchs du Junior. «Il y a beaucoup d’éléments en jeu et je dois prendre connaissance un peu de tout. Sur le plan corporatif, cette organisation est gérée telle une formation de la LNH et cela demeure un plus pour tout le monde», complète le nouveau président.

Lorsqu’appelé à commenter sa première réaction lors de sa nomination par le propriétaire de la concession Farrel Miller, Courcelles s’est exclamé: «Ça m’a scié les jambes. J’étais conscient des responsabilités associées à ce poste et je n’ai pas accepté tout de suite. Je suis toutefois confortable avec le défi.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top