- PUBLICITÉ -
Red Sox des Laurentides: cinq valeurs essentielles à cette organisation de baseball AA

Lors de l’ouverture des camps de sélection des Red Sox

Red Sox des Laurentides: cinq valeurs essentielles à cette organisation de baseball AA

À l’automne dernier, lors de l’assemblée générale annuelle des Red Sox des Laurentides, trois personnes ont postulé afin de succéder à Marco Chaput comme président de cette organisation de baseball AA. C’est finalement Luc Duguay qui a été préféré à Martin Brault et à Yvan Baril.

Même si Duguay n’avait jamais œuvré comme membre du bureau de direction contrairement à Brault et Baril, il avait convaincu dans les semaines précédant son élection, plusieurs parents de joueurs eustachois, entre autres, à se présenter à l’assemblée pour lui accorder leur vote de confiance.

Fort de cet appui, l’ancien président de l’Association du baseball mineur de Saint-Eustache (ABMSE) occupe maintenant un rôle similaire à la tête des Red Sox. Fidèle à la recette préconisée lors de son règne à la barre de l’ABMSE, il a identifié en compagnie de ses bras droits, Pascal Lalonde, vice-président administratif, et Benoit Mayer, vice-président baseball, cinq valeurs sur lesquelles toutes leurs décisions sont orientées. Celles-ci s’avèrent le respect, la transparence, l’équité, le développement et le plaisir.

Neutralité

Luc Duguay reconnaît que les anciens dirigeants des Red Sox lui ont laissé une organisation en très bonne santé financière. En ce qui a trait aux décisions baseball, il est évident à la lumière des décisions prises par le nouveau comité en poste, qu’on veut se différencier de la garde précédente. Entre autres, par souci de neutralité, il a été décidé que tout président et vice-président des Red Sox ne pouvaient agir comme entraîneur. Au niveau des camps de sélection qui, soit dit en passant, se sont amorcés le 8 février dernier, des gens indépendants de l’organisation ont la responsabilité d’assumer la bonne marche des entraînements et de participer au processus de sélection. En ce qui concerne les entraîneurs, seulement les entraîneurs-chefs ont été confirmés.

Les assistants à venir en temps et lieu

D’autre part, à la suite d’une décision entérinée par Baseball Québec, toute organisation de baseball AA qui aligne deux équipes, n’a plus le droit d’opter pour un club majeur et mineur. Ainsi, dans le cas des Red Sox, on répertoriera un maximum de 30 joueurs, pour ensuite laisser les entraîneurs-chefs respectifs de chaque catégorie, choisir jusqu’à 13 protégés par formation. Une fois ce processus complété, des bénévoles seront approchés pour compléter le personnel d’entraîneurs de chaque équipe.

S’il est déjà assuré que les Laurentides compteront deux clubs moustique, peewee et bantam, les indices laissent croire à la composition d’une seule formation au niveau midget, mais cela pourrait changer en fonction des inscriptions enregistrées.

L’état-major des Red Sox est complété par Christian Savoie, directeur communication, Nancy Dufresne, trésorière, Nancy Lantagne, secrétaire, July Cronier, responsable de l’équipement, et Pierre-Yves Charron, appointeur. Tout ce beau monde adhère aux valeurs de l’organisation. On veut vraiment travailler fort pour rehausser l’image des Red Sox et que les joueurs soient heureux et se considèrent privilégiés de faire partie d’un tel regroupement. Avec une telle recette, les dirigeants sont convaincus du succès éventuel sur le terrain comme à l’extérieur.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top