- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Quatre médailles pour Charlotte Dandurand

Championnats provinciaux universitaires de natation

La Roseméroise Charlotte Dandurand a mérité trois médailles de bronze individuelles et une autre d’argent en équipe, lors des récents Championnats provinciaux universitaires de natation, qui étaient présentés aux PEPS de l’Université Laval.

L’étudiante en médecine à l’Université Laval, qui en est à sa première année au niveau universitaire, s’est permis de réaliser deux standards lui permettant de prendre part aux championnats canadiens, qui auront lieu à la fin février, à Toronto.

Le produit du Club GAMIN a commencé la compétition en récoltant une médaille de bronze au 50 m papillon, grâce à un chrono de 28,55 secondes. C’est l’olympienne Audrey Lacroix qui a mérité l’or en vertu d’un temps de 28,14 secondes.

Elle a ensuite fait les frais de la finale A au 50 m dos, mais elle a terminé au pied du podium. Sa collecte s’est poursuivie au 50 m libre, alors qu’elle y a repêché une autre médaille de bronze, elle qui a fait stopper le chronomètre à 26,79 secondes. C’est l’olympienne Geneviève Saumur qui a touché l’or en touchant le mur à 25,87 secondes.

La nageuse de Rosemère a ajouté le bronze au 100 m papillon en terminant à trois secondes de la médaillée d’or Audrey Lacroix. Elle a réussi les standards canadiens aux 50 m papillon et libre. Aux Canadiens, elle nagera deux autres disciplines individuelles en plus de prendre part à des relais.
«Si je me fie au temps de l’année dernière, je devrais être en mesure de faire plusieurs finales A et c’est ce que je vise, a indiqué Dandurand. En fait, j’aimerais me rapprocher le plus possible du top 3.»

Au relais 4 x 100 m libre, l’athlète de 20 ans et ses coéquipières du Rouge et Or ont remporté la médaille d’argent, derrière les Carabins de l’Université de Montréal, qui comptent dans leurs rangs la Blainvilloise Catherine Hopkins.

Dandurand avait trois options

La Rosemèroise avait trois options devant elle quand est venu le temps de choisir son université. «J’avais été accepté à McGill, Montréal et Laval, a-t-elle mentionné. J’ai regardé le programme de l’Université Laval et j’ai été conquise parce qu’on commençait la matière médicale dès la première année.»

Elle est loin de regretter son choix, surtout qu’elle peut y réunir ses deux passions. «C’est sûr que ça peut paraître difficile de cumuler les deux, mais j’y arrive assez aisément. La médecine et la natation sont mes deux passions, la motivation est donc facile», a-t-elle conclu.

Deux médailles pour Hopkins

En plus de sa médaille d’or au relais, la nageuse de Blainville, Catherine Hopkins, a mérité deux médailles de bronze, soit au 200 m 4 nages et au 200 m papillon.

En finale A du 100 m papillon, elle a pris le sixième rang. Elle n’a toutefois pas réalisé les standards qui lui auraient permis de prendre part à la compétition nationale.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top