- PUBLICITÉ -
«Quand je me fixe des objectifs

Aleksandra Wozniak s’est laissé prendre en photos avec les amateurs présents

«Quand je me fixe des objectifs, je fais tout pour y arriver» -Aleksandra Wozniak

De retour sur les courts en mars, à Miami

Une blessure à l'épaule subie au Challenge Bell de Québec, en septembre dernier, l'a éloignée de la compétition durant quatre mois. Aujourd'hui, la joueuse de tennis Aleksandra Wozniak s'apprête à réintégrer le circuit de la WTA.

Le retour d’Aleksandra Wozniak a été souligné en grande pompe, au Centre d’excellence Sports Rousseau, le 30 janvier dernier, juste avant le match opposant les Foreurs de Val-d’Or à l’Armada de Blainville-Boisbriand. Dès qu’elle s’est pointée sur la glace, l’athlète blainvilloise a reçu une ovation monstre de la part des 2 482 spectateurs présents.

Celle qui est devenue, en 2008, la première Canadienne à remporter un tournoi de la WTA vise des objectifs ambitieux à court et moyen terme. Après avoir atteint la 21e place au classement, en juin 2009, elle a terminé l’année au 34e rang. Depuis, une tendinite sévère au bras droit l’a incommodée durant un an et fait reculer au classement de la WTA.

Elle occupe présentement le 48e rang et souhaite bien reprendre le terrain perdu. «Je vise le top 20», avance-t-elle. Est-ce là un objectif à court terme? «Mon objectif premier est de retrouver la santé. Après, il y en aura un autre!» poursuit-elle.

Wozniak se dit presque complètement remise de sa blessure. On parle ici d’une entorse acromio-claviculaire, doublée d’une subluxation. L’incident s’est produit lors de l’échauffement, juste avant son match de deuxième tour, le 13 septembre. «Je n’ai pas pu jouer durant trois mois. Ça fait maintenant quatre semaines que je frappe des balles et que je fais de longues heures à l’entraînement. Je suis presque à 100 %, mais il me manque encore quelques matchs de pratique», précise-t-elle.

C’est la raison pour laquelle elle ne prendra pas part aux tournois de Doha et de Dubaï, en février, après en avoir déjà raté plusieurs autres, dont les Internationaux d’Australie, à la mi-janvier. Si tout se passe comme prévu, elle effectuera son retour le 19 mars prochain, au tournoi Sony Open, à Miami.

Ce fut, pour elle et son entourage, une décision difficile de renoncer au tournoi de Melbourne. Toutefois, elle ne regrette rien. «Je veux avoir une longue carrière, alors j’essaie de prendre les bonnes décisions. Je veux penser comme une joueuse du top 20.»

La jeune femme de 25 ans tire d’ailleurs très bien son épingle du jeu, dans la cour des grandes. Présente sur le circuit depuis 2005, elle a participé aux Jeux olympiques de Londres, l’été dernier. Elle compte aussi à son palmarès des victoires contre Serena Williams, Francesca Schiavone et Samantha Stosur, toutes gagnantes de tournois du Grand Chelem. «Battre de grandes joueuses te donne la confiance pour aller plus loin», explique Aleksandra Wozniak.

C’est bien entourée de sa famille et de ses fidèles commanditaires qu’elle envisage les mois à venir avec beaucoup d’enthousiasme. «Je suis une fille d’objectifs. Quand je me fixe un objectif, je fais tout pour y arriver», dit-elle.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top