- PUBLICITÉ -
Philippe Benoit amorce l’année en force

Philippe Benoit, au volant de sa Mini lors du rallye de Mékinac en Mauricie, avec son copilote, Tim Dine.

Philippe Benoit amorce l’année en force

Rallye automobile

Sacré champion canadien de rallye sur deux roues motrices au terme de l’année 2018, le Mirabellois Philippe Benoit a commencé 2019 sur les chapeaux de roue en remportant d’abord la première étape du championnat Iron Race à Mékinac, le 12 janvier, aidé de son copilote Tim Dine, puis le rallye Perce-Neige, le 2 février, accompagné de Ian Guité.

Sacré champion canadien de l’Est de rallye sur deux roues motrices au terme de l’année 2018, le Mirabellois Philippe Benoit a commencé 2019 sur les chapeaux de roue en remportant d’abord la première étape du championnat Iron Race à Mékinac, le 12 janvier, aidé de son copilote Tim Dine, puis le rallye Perce-Neige, le 2 février, accompagné de Ian Guité.

«Ce résultat était inespéré. Il s’agit du meilleur résultat de ma carrière» , a lancé Philippe au sujet de sa victoire à Mékinac où il a devancé tous les véhicules à quatre roues motrices, un fait rarissime en rallye automobile.

L’exploit est d’autant plus satisfaisant qu’il s’agissait pour Philippe de sa première participation au championnat Iron Race, une série au cours de laquelle les pilotes doivent s’affronter dans cinq rallyes sur cinq machines différentes (voiture de rallye, quad, quad côte à côte, moto et rallye cart).

La prochaine course présentée dans le cadre de cette série a lieu ce 22 février à La Tuque. Philippe s’y présentera cette fois au volant d’un quad.

«J’apprécie ma participation à ce nouveau championnat qui me permet de sortir de ma zone de confort. J’espère demeurer le meneur après cette 2e manche!»

L’entreprise Gulf Tekblub a déboursé les frais d’inscription de Philippe au Iron Race, l’assurant ainsi de participer aux cinq manches.

Championnat canadien

Quant au championnat canadien de rallye, Philippe n’a pas l’intention de le délaisser pour autant. Le 26 mai, il espère d’ailleurs pouvoir se rendra à Invermere, en Colombie-Britannique, afin de prendre le départ du rallye Rocky Mountain.

«Je suis à la recherche de commanditaires pour couvrir au moins mes frais de déplacement. C’est une belle occasion pour une entreprise de s’associer à une équipe gagnante!»

Champion canadien en 2018, et vainqueur de ses deux premiers rallyes en 2019, il est vrai que Philippe Benoit est actuellement sur une belle lancée.

Pour le suivre, il suffit de visiter sa page Facebook personnelle.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top