- PUBLICITÉ -
Patrick Doré prend du galon

Patrick Doré prend du galon

Avec les Remparts de Québec

Contre toute attente, après avoir disputé 37 parties dans l’uniforme des Tigres de Victoriaville, le jeune défenseur de 17 ans originaire de Blainville Patrick Doré a été échangé le 7 janvier, date limite des transactions dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, aux Remparts de Québec de Patrick Roy, en compagnie d’Olivier Hince et un choix de deuxième ronde. Cet échange envoyait du même coup Samuel Groulx dans les Bois-Francs, à Victoriaville.

«Sur le coup, j’ai vraiment été surpris. Les Tigres avaient été déjà très actifs pendant la période des échanges en laissant partir deux jeunes défenseurs de l’organisation. Je croyais vraiment que j’étais pour rester là», de commenter Patrick Doré, lorsque rejoint en début de semaine, à sa nouvelle maison de pension à Québec. Il avouera tout de même qu’il se doutait que quelque chose se tramait, vers la fin de la période des échanges. «Un membre du personnel d’entraîneurs des Remparts s’était renseigné sur moi, par l’entremise d’un bon copain qui évolue pour Québec, Martin Lefebvre. Martin m’a alors mis la puce à l’oreille», raconte Doré
Évoluer pour les Remparts et Patrick Roy
«J’étais déjà allé à Québec quand j’étais jeune. J’avais alors 8 ans, si je me rappelle bien, et je participais à un tournoi atome. J’étais même allé voir les Remparts à l’époque. Cette année, j’ai eu la chance d’aller au Carnaval et j’ai trouvé ça très impressionnant», poursuit-il. Ayant disputé maintenant sept parties avec les Remparts, Patrick n’a que des compliments pour l’organisation de Québec. «C’est incroyable d’évoluer pour les Remparts. C’est une organisation de première classe qui nous traite en professionnels», résume-t-il. Et c’est sans compter le Colisée comme amphithéâtre local et la passion des Québécois pour notre sport national. «Le Colisée est énorme et nous avons régulièrement des foules de plus de 10 000 personnes», s’exclame Doré. Sans se laisser intimider, le Blainvillois avoue être excité à l’idée d’être dirigé par l’ancien gardien de but du Tricolore Patrick Roy. «Patrick a probablement été le meilleur gardien de but de tous les temps. Je ne peux pas dire que je suis intimidé par sa présence, mais c’est difficile d’ignorer tous les exploits et les trophées qu’il a pu recueillir au cours de sa carrière», dit-il.

Ses coups de cœur à travers la Ligue
À sa première saison complète au sein du circuit Courteau, le défenseur a visité tous les amphithéâtres et il a déjà ses préférences. «À part Québec, où j’adore jouer, j’aime surtout les villes des Maritimes telles que Halifax et Moncton. J’apprécie aussi évoluer dans de plus petits arénas, comme à Chicoutimi et Victoriaville, où l’ambiance est souvent plus chaleureuse», énumère-t-il.

Classé parmi les meilleurs en Amérique du Nord

Pesant plus de 205 livres et mesurant six pieds trois pouces, le défenseur de 17 ans, qui a accumulé six points cette saison, figure au 205e rang sur la liste des joueurs nord-américains de la centrale des dépisteurs de la Ligue nationale de hockey en vue du repêchage de juin. «Je ne me fie pas du tout à cette liste. Je me présente à chaque rencontre en mettant le compteur à zéro et en fournissant le maximum», conclut-il.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top