- PUBLICITÉ -
Pascal Dupuis marque son 13e de la saison

Pascal Dupuis a fait une grosse accolade à son bon ami Joël Bouchard, dans le vestiaire des Penguins, après la rencontre.

Pascal Dupuis marque son 13e de la saison

En visite à Montréal

Le Boisbriannais Pascal Dupuis a fait un petit arrêt à Montréal, samedi dernier, et il en a profité pour marquer son 13e de la saison dans un revers de 5-3.

Il s’agissait de son deuxième but au Centre Bell cette année, puisqu’il avait réussi le but de la victoire lors du premier duel de la saison entre les deux formations.
«C’est sûr que c’est toujours plaisant de venir à Montréal et de pouvoir jouer devant sa famille et les amis, mais de marquer, en plus, c’est encore plus réjouissant», a indiqué Dupuis après la rencontre.

L’année qui suit la coupe Stanley

C’est prouvé, l’année qui suit une conquête de la coupe Stanley est toujours plus difficile pour une formation, mais tant bien que mal, les Penguins de Pittsburgh gardent la tête hors de l’eau.
«Nous savons que nous sommes attendus de pied ferme partout où nous allons, a-t-il lancé. On connaît une saison avec des hauts et des bas, mais la confiance est toujours là dans ce vestiaire.»

La formation de la Pennsylvanie occupe le quatrième rang de la conférence de l’Est, à un point des Devils du New Jersey, qui pointent au deuxième rang et qui trônent en tête de la division Atlantique.

Une bonne saison

L’an dernier, le numéro 9 a été laissé de côté à quelques reprises dans les séries éliminatoires, mais il était en uniforme quand est venu le temps de jouer la rencontre décisive qui a permis aux Penguins de soulever le Saint-Graal.

En ce moment, il est en voie de connaître sa deuxième meilleure saison en carrière, lui qui est employé plus souvent qu’autrement sur les deux premières unités offensives de sa formation. Avant la partie de vendredi, il avait cumulé un total de 13 buts et 12 passes en 58 parties.

Au Minnesota, il avait réussi une saison de 15 buts et une autre de 20 buts en 2001-2002 et 2002-2003. Au chapitre de points, il en a obtenu 48 en 2002-2003 et 28 l’an dernier.
«Oui, ça va bien au point de vue des statistiques, mais aussi dans les autres aspects du jeu, a expliqué l’attaquant de Boisbriand. Je me suis assis avec l’entraîneur (Dan Blysma) et je suis plus en mesure de comprendre son système de jeu.»

Il veut demeurer à Pittsburgh

Après les Jeux olympiques, il restera trois jours avant la date limite des transactions. Pour les joueurs de hockey, c’est une date que l’on peut voir comme une délivrance, mais aussi comme un stress de devoir déménager.
«C’est sûr que je veux demeurer à Pittsburgh, a lancé le Boisbriannais. En plus d’être dans un bon groupe de joueurs, ma fille a commencé l’école cette année. Ce n’est pas de quoi que tu souhaites d’avoir à déménager en pleine saison.»

Il est clair que les Penguins tenteront d’ajouter de la profondeur à leur formation, mais encore là, ce n’est pas une chose qui inquiète Dupuis. «L’an dernier, j’ai été laissé de côté pour quelques matchs, mais je suis encore ici et j’ai un temps de jeu intéressant, donc je suis confiant pour la suite des choses.»

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top