- PUBLICITÉ -

Photo Carly Boyle/MSG Photos (courtoisie) – Alexis Lafrenière célèbre ici avec le gardien de but Alexandar Georgiev cette première victoire des Rangers, mais aussi sa toute première au sein du circuit Bettman.

Pas de point encore, mais une première victoire pour Alexis Lafrenière

S’il n’a pas encore noirci la feuille de pointage, Alexis Lafrenière a cependant été en mesure de savourer une première victoire à vie dans la Ligue nationale de hockey (LNH), quand les Rangers de New York ont blanchi, samedi soir dernier, les Islanders de New York par la marque de 5-0.

S’il était certes nerveux à son tout premier match, le jeudi précédent, et qu’il n’a pas connu la performance souhaitée, tout comme d’ailleurs l’ensemble de ses coéquipiers qui n’ont guère fait mieux que lui, Lafrenière a mieux paru lors de ce deuxième affrontement en trois soirs contre les Islanders. Ces derniers, rappelons-le, l’avaient aussi emporté par blanchissage, avec un gain de 4-0, pour amorcer cette saison 2020-2021 écourtée à 56 matchs

Tout d’abord, l’entraîneur-chef des Rangers, David Quinn, avait décidé, samedi soir, de placer Lafrenière au sein du deuxième trio avec Artemi Panarin, qui a marqué deux fois, et Ryan Strome pour commencer la soirée, plutôt qu’au sein du troisième trio comme cela avait été le cas deux jours plus tôt.

Le natif de Saint-Eustache a ainsi vu son temps de glace augmenter quelque peu, passant de 15:21 à 16:31, soit 1:10 de plus que lors de sa première sortie. Il a aussi décroché trois des 32 tirs des Blue Shirts et affiché un différentiel de + 2. Lors de son premier match, Lafrenière n’avait tiré qu’une seule fois au but et avait terminé sa soirée de travail avec un différentiel de – 1. Également, l’ancien des Vikings a évité, cette fois, le banc des punitions, ce qu’il n’avait pas été en mesure de faire jeudi soir.

Une longue période d’inactivité

Il faut dire que cela faisait plus de 300 jours que Lafrenière n’avait pas été cœur de l’action, son dernier match avec l’Océanic de Rimouski datant du 8 mars 2020. Il avait alors obtenu trois aides et récolté la première étoile au terme de cette victoire de 4-2 des siens contre Shawinigan. Et celui-ci a d’ailleurs reconnu que cette longue inactivité avait teinté son rythme de jeu au départ lors de ce premier match.

«Mais je ne pense pas que c’est une excuse que j’ai à trouver. C’est de même pour pas mal tout le monde. C’est sûr que j’étais nerveux un peu lors de mes premières présences mais après, le stress est parti un peu et j’ai essayé de jouer le mieux que je pouvais», devait d’ailleurs commenter l’ailier gauche âgé de 19 ans.

Bref, après une deuxième sortie plus concluante, on peut deviner qu’Alexis Lafrenière gagnera en confiance au fur et à mesure que cette saison 2020-2021 progressera. Il aura d’ailleurs trois autres matchs au programme pour se faire valoir au cours de la semaine à venir, dont deux de suite contre les Pingouins de Pittsburg, vendredi et dimanche prochains.

Mais, avant de penser à la bande de Sydney Crosby, il faudra s’occuper ce soir (le mardi 19 janvier) des Devils de New Jersey que les Rangers accueilleront au Madison Square Garden à compter de 19 h.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top