- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

«On manque de finition»— Jean-Pierre Ceriani

Les Blainvillois font match nul à Outremont

«Accorder un but non réglementaire, ça n’aide pas à faire de belles constructions de jeu», a glissé l’entraîneur-chef de la formation masculine de soccer AAA de Blainville, Jean-Pierre Ceriani. La rencontre opposant les Blainvillois aux Outremontais n’a pas fait de gagnant, dimanche dernier, et s’est soldée par un pointage de 1-1.

Un but discutable, marqué par Michael Sevo en fin de première demie, a fait prendre les devants au onze montréalais. Ce dernier a ensuite adopté un système de jeu défensif pour conserver cette mince avance. «À partir de ce moment, ils se sont défendus bec et ongles pour que ça ne passe pas.»

L’équipe de Blainville a finalement réussi à égaliser à la soixantième minute de jeu, en deuxième demie. «Cristian Nunez Lopez a amorcé le travail en faisant une très belle passe à Nicolas Bertrand, a expliqué Ceriani. C’est finalement le défenseur de l’équipe adverse qui a marqué dans son propre camp.»

Nos favoris ont eu deux autres belles occasions de marquer par la suite, mais qui ont raté. «C’est le problème. Les joueurs ont du mal à concrétiser en but les occasions de marquer. On manque de finition», a ajouté l’entraîneur.

Si Ceriani est fier de ses protégés en ce qui concerne la construction de jeu en général, il convient que c’est lorsqu’ils se rapprochent de la zone des buts que les choses se gâtent. Selon lui, en transperçant le jeu de l’équipe adverse, il sera plus facile pour les Blainvillois de compter plus. «Il faut être plus tueurs pour être en mesure de gagner certains matchs.»

La formation a fait match nul pour une deuxième fois cette saison contre Outremont. En mai dernier, les deux équipes avaient également fait 1-1.

Les jeux sont pratiquement faits

Auteure d’une fiche de huit victoires, deux matchs nuls et une défaite, la formation blainvilloise pointe au deuxième rang de ligue. Les Hullois, toujours invaincus en 11 rencontres, dominent le classement. L’avance des deux équipes est quasi insurmontable, ce qui laisse croire que le championnat est pratiquement joué, un peu passé la mi-saison. «Il faudrait perdre quatre matchs (ndlr: sur les sept derniers) pour glisser au troisième rang. Hull devrait finir premier et nous deuxièmes, ce qui nous assurerait une place en première division l’an prochain.»

Il faut tout de même trouver la motivation de se rendre jusqu’au bout même si les jeux sont pratiquement faits. «On va utiliser les prochains matchs en vue de se préparer pour la Coupe du Québec, porte d’entrée des Championnats canadiens des clubs.»

Dimanche, les Blainvillois se rendront à Rimouski. Même s’ils ont remporté le premier match 4-1 contre cette formation au début de la saison, les hommes de Ceriani ne devront pas prendre cette équipe à la légère. «Ce n’est jamais facile contre eux et nous serons en terrain adverse. Ils seront chez eux et ils ont toujours beaucoup de partisans qui assistent aux matchs, alors ça peut être un facteur même si techniquement parlant ils n’ont pas les moyens de nous battre. Mais on ne sait jamais et ce sont des joueurs assez physiques», a rappelé l’entraîneur.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top