- PUBLICITÉ -
Nikola impressionne au sein de l’équipe provinciale

Âgé de 9 ans, Nikola Antonacci s’est taillé une place au sein de l’équipe Québec.

Nikola Antonacci

Nikola Antonacci

Nikola impressionne au sein de l’équipe provinciale

Évoluant au poste de gardien de but

Nikola Antonacci, un résidant de Rosemère de 9 ans, évoluant comme hockeyeur sur glace au poste de gardien de but a réussi l’exploit d’être sélectionné au sein de l’équipe du Québec, dans son groupe d’âge.

Il a donc débuté très jeune, aux dires de ses parents. L’aventure a commencé dans la catégorie prénovice et, d’abord, comme patineur. «Il participait à des matchs et on voyait qu’il se lançait pour arrêter des rondelles. Nous avons des photos de Niko habillé en joueur, mais en position de gardien» , raconte le père, Patrick Antonacci.

«Il a eu son premier équipement et il jouait dans de petits festivals. Par la suite, il a été surclassé dans la catégorie novice, une année plus tôt que prévu» , ajoute ce dernier, disant du même souffle que l’entraîneur de la formation voyait déjà en lui de belles aptitudes en tant que cerbère.

Il a finalement cheminé pendant trois ans chez les novices, pour se lancer au sein de l’atome et être sélectionné, plus tard, pour faire partie de l’équipe élite provinciale.

La sélection

L’organisation d’équipe Québec est reconnue pour avoir des évaluateurs dans les arénas, afin de dénicher les meilleurs espoirs des différents groupes d’âge. Nikola a reçu une invitation pour une séance d’essai, sans doute remarqué par l’un de ces recruteurs.

«Niko a été convié à la première fin de semaine de sélections, pour ensuite être choisi, lors d’une deuxième séance, souligne M. Antonacci. Il a eu des pratiques, pour disputer un tournoi à Toronto, qu’il a gagné. D’autres championnats sont d’ailleurs prévus un peu partout au Canada.»

Lors d’un tournoi de grande envergure, dans la métropole québécoise, Nikola est surclassé avec ses coéquipiers, pour faire face à plus vieux que lui. «Les éléments de Team Québec sont donc nés en 2009, D1 élite, et ils jouent contre des 2008. À cet âge, lorsque tu es plus jeune d’un an, ça paraît! Les adversaires sont plus gros, plus vites et plus endurants. Ça représente plus de tirs et de meilleures tentatives de marquer pour un gardien. C’est un beau défi!»

Le jeune portier était donc très heureux au moment d’apprendre sa sélection au sein de la formation élite: «Mon cœur a arrêté de battre. J’étais content!» lance-t-il, lui qui est un admirateur de la légende de la Ligue nationale de hockey (LNH), Patrick Roy.

Une famille de sportifs

En plus du hockey sur glace, Nikola pratique le karaté, depuis deux ans, puis le baseball, lors de la saison estivale. Il joue également au tennis et au badminton, alors considéré par ses parents comme une véritable boule d’énergie, un grand compétitif et passionné.

«Habituellement, lorsqu’il touche à un sport, il se développe assez vite. Au baseball, il en est à sa deuxième campagne. Il est en moustique A et a un bon bras. On nous dit que Niko pourrait sans doute jouer au monticule!»

Ce dernier continuera donc son cheminement en tant qu’étudiant-athlète dès l’année prochaine, alors qu’il a été sélectionné dans la catégorie moustique, à l’Académie Sainte-Thérèse. Il poursuivra une formation donnée par l’Académie Joël Bouchard.

«Ce programme scolaire en est à ses débuts et il est bien adapté à la réalité des jeunes. Il aide à se développer, autant dans leur sport préféré, qu’au niveau académique. C’est très important pour nous. Les études sont une priorité» , concluent fièrement les parents, également impliqués et passionnés pour le baseball et le hockey.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top