- PUBLICITÉ -
Morency s’incline devant la championne

(Photo Jean-Pierre Laferrière)

Morency s’incline devant la championne

Coupe du monde junior d’escrime

La Boisbriannaise Alexandrine Morency a pris le 12e rang de la Coupe du monde junior d’escrime présentée à Montréal, le 24 octobre dernier, obtenant du même coup un critère pouvant la qualifier pour les Championnats du monde juniors.

Après le tournoi par poules, l’athlète de 18 ans se classait huitième. Elle s’est donc frottée à la Canadienne Vivian Poon, qui avait quant à elle terminé en 25e place.

Mais la fleurettiste de Boisbriand avait déjà la tête à son autre duel qui se déroulerait contre l’Américaine Kylei McGill, si bien qu’elle a bien failli se faire jouer un vilain tour.
«J’avais déjà battu Poon 15-5 à quelques reprises, je me souciais donc pas de ce match. Ce n’est que dans les derniers instants du match que je me suis réveillée et que j’ai remonté la pente pour finalement gagner», a-t-elle analysé.

Si elle pensait déjà à sa prochaine adversaire, c’est qu’elle savait que McGill était coriace et elle n’avait pas tort. Cette dernière l’a vaincue 15-5 avant d’aller battre en finale la double championne du monde chez les cadettes et médaillée de bronze aux Championnats du monde juniors, l’Américaine Nzingha Prescod.

Le duel a été plus serré que ne le démontre le pointage. «Nous étions pratiquement nez à nez après les deux premières périodes, mais au cours de la troisième, elle a marqué deux touches et j’ai dû être plus agressive pour la rattraper et elle en a profité.»
«Je suis contente de ma performance, mais je suis déçue d’avoir tiré contre elle au deuxième tour, alors que d’autres Canadiennes ont eu la tâche plus facile. McGill ne s’est pas forcée au tournoi par poules, ce qui fait qu’elle a pris le neuvième rang et que nous nous sommes affrontées si tôt», a indiqué Morency.

Le plus important, c’est qu’elle a fait un top 16 dans une Coupe du monde. Si elle réussit à en faire un autre d’ici la fin de l’année ou si elle obtient un excellent résultat en Coupe nord-américaine, elle se qualifiera pour les Championnats du monde juniors.

D’ailleurs, l’étudiante en deuxième année en science de la nature, au collège Montmorency, pourrait savoir dès ce week-end si elle pourra y aller puisqu’elle prendra part à une Coupe nord-américaine, à Kansas City.

Charlebois-Dupuis prend de l’expérience

L’Anneplainoise Laurence Charlebois-Dupuis était également de la partie, elle qui a conclu la compétition en 20e place. Elle était 15e après le tournoi par poules et elle s’est inclinée à son premier duel du tableau éliminatoire.
«J’aurais pu être mieux classée après le tournoi par poules, mais en raison du nombre d’athlètes inscrites, je me suis retrouvée dans une poule de six escrimeuses au lieu de sept, ce qui fait que j’ai eu moins d’occasions de faire des points», a souligné l’étudiante de première année au collège Montmorency.

Au premier tour, elle affrontait l’Américaine Christine McIntosh et elle était en avant avec quelques secondes à faire, mais McIntosh a pu créer l’égalité avant la fin du chronomètre, pour ainsi forcer la présentation de la prolongation.
«C’est tout nouveau pour nous que la bavette compte pour une touche et c’est là qu’elle m’a surprise, a ajouté Charlebois-Dupuis. En prolongation, je pensais avoir touché, mais ça s’est avéré non valable et après, il ne restait qu’une seconde pour marquer.»

La jeune fille de 17 ans en est à sa première année chez les juniors, mais elle souhaite quand même se qualifier pour les Championnats du monde. Si elle n’y parvient pas, elle aura tout de même deux autres années pour y parvenir.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top