- PUBLICITÉ -
Mikael Japon 2017 2018

Crédit photo FIS – Deux podiums identiques en deux jours au Japon avec le Japonais Ikuma Horishima, le Deux-Montagnais Mikaël Kingsbury et le Kazakh Dmitriy Reikherd. Ici, celui de l’épreuve en duels disputée dimanche dernier.

Mikaël Kingsbury s’assure d’un septième globe de cristal

Après avoir remporté en février la médaille d’or aux Jeux olympiques d’hiver disputés en Corée du Sud, le skieur Mikaël Kingsbury s’est assuré d’un septième Globe de cristal consécutif en bosses sur le circuit de la Coupe du monde, lui qui a terminé deux fois au deuxième rang en fin de semaine dernière, à Tazawako, au Japon.

Ces deux médailles d’argent confèrent, en effet, au bosseur de Deux-Montagnes 840 points au classement, 300 de plus que son plus proche poursuivant, le Kazakh Dmitriy Reikherd. Avec encore deux épreuves à disputer d’ici la fin de saison, Kingsbury est donc en fort bonne posture pour rapporter ce Globe à la maison, puisqu’une victoire vaut 100 points au gagnant. Même s’il ne devait récolter aucun point, le Deux-Montagnais terminera donc bon premier.

Deuxième en simple

D’abord, lors de la première épreuve japonaise, samedi, Kingsbury a vu le favori local Ikuma Horishima le devancer à nouveau sur le podium, comme cela avait été le cas à Tremblant tout juste avant la pause olympique. Et à nouveau, comme à Tremblant, Reikherd a terminé l’épreuve au troisième rang pour compléter ce podium.

«En super finale, Ikuma a encore fait un coup de théâtre en sortant avec une grosse descente. J’ai poussé un peu plus et j’ai réussi à gagner une seconde, mais j’ai commis une petite erreur dans mon saut du bas parce que je suis arrivé avec trop de vitesse», a expliqué Kingsbury, qui avait terminé premier à l’issue de la ronde de qualification et de la première finale.

Deuxième en duels

Après cette compétition de bosses en simple, Kingsbury avait, dimanche, un affrontement en duels au programme. Et à nouveau, c’est le Japonais Ikuma Horishima qui a eu le meilleur en terminant premier. Pour une deuxième fois en deux jours, le skieur de Deux-Montagnes s’est emparé, lui, de la médaille d’argent, une performance suffisante pour mettre la main sur un septième Globe de cristal consécutif en bosses. Comme la veille, le Kazakh Dmitriy Reikherd a terminé l’épreuve troisième.

«J’ai gagné ici au cours des trois dernières années, alors je croyais en mes chances de remporter aujourd’hui, mais les conditions étaient vraiment difficiles avec un type de neige qui convient parfaitement à Ikuma. Il a été excellent aujourd’hui comme hier d’ailleurs», a commenté Kingsbury, à l’issue de cette épreuve.

Même s’il a échappé à nouveau la victoire, ce dernier était fort satisfait de sa performance. «Je suis content de m’être rendu en finale, d’avoir sécurisé un autre Globe de cristal et que mon «pire résultat» à ce jour cette saison en Coupe du monde soit une deuxième place», a-t-il expliqué tout simplement.

Et à venir

Notons que les bosseurs se dirigent maintenant vers Airolo, en Suisse, pour une seule épreuve en parallèle qui sera disputée ce samedi 10 mars.

Puis, tous convergeront le dimanche 18 mars, à Megève, en France, pour la toute dernière descente de cette saison 2018. Il s’agira alors à nouveau d’une épreuve en parallèle.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top