- PUBLICITÉ -

Crédit photo Mateusz Kielpinski (FIS) - Mikaël Kingsbury a signé sa huitième victoire à Calgary. Il pose avec le Suédois Walter Wallberg et le Japonais Daichi Hara.

Mikaël Kingsbury amorce l’année 2019 en force

Le skieur Mikaël Kingsbury a amorcé l’année 2019 de la même façon qu’il avait terminé l’année 2018, soit en signant une victoire à Calgary, à son retour sur les pentes, la 53e de sa carrière.

Il s’agit de sa quatrième victoire de suite en bosses cette saison sur le circuit de la Coupe du monde de la Fédération internationale de ski (FIS), d’une septième consécutive en incluant la dernière saison. Qui plus est, le skieur de Deux-Montagnes a poursuivi sa domination à Calgary, lui qui a remporté huit des neuf épreuves des bosses qu’il a disputées en sol albertain depuis 2011, ayant terminé en deuxième place en 2017.

Lors de la grande finale, Kingsbury a récolté 84,17 points, pour devancer le Suédois Walter Wallberg (80,98) et le Japonais Daichi Hara (78,14).

De mieux en mieux sur ses skis

«Ça donne quand même un beau début de saison avec quatre victoires en quatre courses, ce qui est bon parce que je me donne une bonne avance au classement général. Mais le plus cool, c’est que je me sens de mieux en mieux sur mes skis» , a commenté Kingsbury à l’issue de cette descente.

«J’ai eu la partie un peu plus facile aujourd’hui, parce que des gars se sont accrochés en descendant dans les deux finales, mais j’y suis quand même allé avec mon saut le plus difficile de la journée en finale 2» , de souligner Kingsbury, tout en ajoutant: «Quand j’ai vu (en finale 2) que personne n’avait fait de parcours exceptionnel avant moi, et que Benjamin (Clavet) était sorti de son tracé, j’ai décidé d’y aller avec un copié-collé de ma finale 1 et j’ai réussi, j’ai obtenu à peu près le même score. Quand même, ce n’était pas facile aujourd’hui, parce qu’il faisait chaud et que la neige était changeante, et c’est en partie pourquoi certains ont eu de la difficulté

Les épreuves à venir

Notons que le périple nord-américain des bosseurs se poursuivra ce vendredi 18 janvier, à Lake Placid, dans l’État de New York, aux États-Unis, puis le samedi 26 janvier, à Mont-Tremblant, au Québec. L’an dernier, le Deux-Montagnais avait terminé premier à Lake Placide, et deuxième à Mont-Tremblant.

«Le but, c’est d’être meilleur d’une course à l’autre, de me bâtir une erre d’aller en vue du début du mois de février et des championnats du monde à Deer Valley. Et on s’en va maintenant dans l’Est du continent, ça va être une partie plaisante du calendrier» , de conclure Kingsbury.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top