- PUBLICITÉ -
Meilleur résultat à vie pour Melançon

La Blainvilloise Joliane Melançon a obtenu le meilleur résultat de sa carrière en prenant le 5e rang du Grand prix judo de Rotterdam, aux Pays-Bas.

Meilleur résultat à vie pour Melançon

Judo

Après avoir connu deux compétitions difficiles, la judoka de Blainville Joliane Melançon est revenue en force en obtenant son meilleur résultat en carrière dans une compétition Grand prix.

 

Elle s’est présenté à Rotterdam, aux Pays-Bas, avec l’ultime conviction de faire oublier ses deux dernières compétitions. La Blainvilloise, classée 20e au monde, a pris le cinquième rang. «Ça fait vraiment du bien, a-t-elle mentionné. Le travail en entraînement porte ses fruits.»

Elle était déjà montée sur le podium en Coupe du monde, mais jamais elle n’avait fait mieux qu’une neuvième place dans une compétition Grand prix, qui est plus relevée qu’une Coupe du monde.

D’entrée de jeu, elle a dû faire face à l’adversité puisqu’elle devait non seulement vaincre une judoka, mais aussi la favorite de la foule chez les moins de 57 kg.

Assez rapidement, elle a passé un ippon à Dani Libosan. «C’est une combattante que je connaissais très bien. Elle ne m’a pas permis de travailler au sol, mais j’ai réussi une projection pour la battre», a expliqué Melançon.

Au deuxième tour, elle affrontait la 35e au monde dans sa catégorie, un chiffre qui peut être trompeur puisque la Français Audrey La Rizza vient tout juste de changer de catégorie pour passer des moins de 52 kg au moins de 57 kilos, ce qui fait qu’elle n’a pas le nombre de compétitions nécessaires pour être mieux classée.

«Je menais le combat et elle s’est mise à m’attaquer, a souligné l’athlète de Blainville. Nous sommes allées au sol et elle a tenté une clé de bras. J’ai vu une ouverture et c’est moi qui ai pu réussir l’immobilisation.»

Peu de temps après, elle croisait le fer avec l’Allemande Marien Hein, 15e au monde. Une erreur technique a permis à l’Allemande de la projeter pour un ippon. Hein allait par la suite décrocher la médaille d’argent.

«C’est une erreur que je fais régulièrement, a-t-elle indiqué. Quand j’ai de la difficulté à avoir une bonne prise sur mon adversaire, j’ai tendance à m’avancer sur elle et c’est là qu’elle en a profité pour me passer l’ippon.»

Melançon reviendra au pays cette semaine, avant de reprendre l’avion vers l’Asie pour prendre part à deux compétitions. «Il a trois compétitions en Asie. Je vais en faire deux, mais je n’ai pas décidé lesquelles encore», a-t-elle conclu.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top