- PUBLICITÉ -
Mathieu Célestin, vite comme l’éclair

(Photo Pierre Latour)

Mathieu Célestin, vite comme l’éclair

Patinage de vitesse courte piste

Le Blainvillois Mathieu Célestin a entamé sa saison de patinage de vitesse en force. Il a complètement dominé ses adversaires, lors de la première compétition espoir, qui se tenait à Lévis.

L’athlète du Club de patinage de vitesse de Rosemère a rempoté le 500 m en terminant deux secondes devant son plus proche poursuivant. Au 1 000 m, il a dû travailler plus fort pour finir premier, par quatre centièmes.

Au 777 m, il se dirigeait vers une autre victoire, mais il a été entraîné dans une chute par un autre patineur et il a dû se contenter de la quatrième place. Au classement cumulatif, il est monté sur la plus haute marche du podium.
«Mathieu en est à sa deuxième année, chez les juvéniles, a lancé son entraîneur Éric Vachon. On s’attendait à ce qu’il soit parmi les cinq premiers, mais on ne pensait pas qu’il dominerait comme ça.»

Sa prochaine compétition aura lieu le 12 décembre, à Trois-Rivières, et selon son entraîneur, il devra continuer à travailler fort. «Ce n’est pas parce que ç’a été facile à la première compétition que ça le sera pour celle-ci», dit-il.

En terminant parmi les cinq premiers, le jeune homme de Blainville aura l’occasion de participer aux Championnats canadiens plus tard cette année.

Boily surprend
À sa première année chez les juvéniles, Kloé Boily en a surpris quelques-uns, en prenant le huitième rang au classement général, et ce, même si la Boisbriannaise a connu des ennuis au 1 000 m, une nouvelle distance pour elle. «Je dois admettre que ces résultats vont au-delà de nos attentes», a lancé Vachon.

Sébastien Cadorette, de Blainville, fait le saut chez les juniors, cette année, et il se retrouve dans une année de transition. «Sébastien a beaucoup grandi au cours de la période estivale, il doit donc retrouver ses repères sur la patinoire et stabiliser son patinage», a expliqué son entraîneur.

Patineurs élites

Les patineurs qui se retrouvent au niveau élite ont déjà deux compétitions derrière la cravate. Chez les filles, le club compte trois patineuses dans le groupe 2, soit Lysandre Allard-Leclerc, Gabrielle Desharnais-Préfontaine et Lindsay Jasmin. Allard-Leclerc a pris le quatrième rang de la première compétition, Desharnais-Préfontaine le 13e et Jasmin le 19e. Lors de la deuxième compétition, Allard-Leclerc a conservé son rang alors que Desharnais-Préfontaine a grimpé d’un échelon.

Il faut noter qu’Alexandra Monette fait également partie de ce groupe, mais qu’elle n’a pas pris part à une compétition depuis le début de la saison puisqu’elle se remet d’une blessure à la cuisse.

Chez les garçons, Franz Paquette-Wyszinski patine dans le groupe 3. Son bon ami, le Lorrain Benjamin Bousquet, a pris le chemin du club de Montréal-International et se retrouve dans le groupe 1, soit avec les patineurs qui cognent à la porte de l’équipe nationale. Il a pris le 14e rang, lors de la première compétition, et le 17e à la seconde, laquelle comptait trois patineurs de l’équipe nationale.

Chez les dames, la Lorraine Maude Bezeau pointe également dans le groupe 1. La jeune fille a pris le 10e rang à Montréal, alors qu’elle a gagné un rang au Saguenay en complétant la compétition en neuvième place.

La Roseméroise Tessa Collard, qui patine maintenant sous les couleurs du Club Montréal-Saint-Michel, se retrouve dans le deuxième groupe. Les patineurs élites ont maintenant rendez-vous à Sherbrooke, pour les pré-qualifications nationales, la fin de semaine du 21 novembre.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top