- PUBLICITÉ -
Match nul à Blainville

Avec ce match nul

Match nul à Blainville

Première Ligue de soccer du Québec

Les deux formations des Basses-Laurentides de la Première Ligue de soccer du Québec (PLSQ), le FC Boisbriand et l’AS Blainville, croisaient le fer à Blainville. Les deux équipes, qui sont dans le fond du classement, s’en tirent avec un point chacune en vertu d’un match nul de 2‑2.

L’AS démarre en lion

Dès la première minute de jeu, Abdoulaye Sylla marquait pour Blainville. Sur la séquence, les Boisbriannais n’avaient pas du tout l’air prêts pour le début de la rencontre.

Huit minutes plus tard, c’était au tour de Sébastien Émond de déjouer Luis Fabian Jofre Montano, les locaux menaient par deux.

On croyait alors que l’AS Blainville s’envolait vers une victoire écrasante, mais les joueurs de Jean‑Pierre Cériani ont laissé leur adversaire prendre du rythme. Elhadj Abdoulaye Diallo en a profité pour réduire l’écart à la 19e minute. Mohammed Saad Degheb est venu créer l’égalité à la 70e minute. Il remplaçait Antonio Ribeiro depuis à peine six minutes.

À la 55e minute, alors que c’était 2‑1 pour les locaux, Alhassane Fox a obtenu un tir de pénalité, mais le gardien des Boisbriannais a réussi à faire l’arrêt pour garder les siens dans le match.

L’AS a mis «le frein à main», selon Cériani

L’entraîneur-chef de l’AS Blainville Jean‑Pierre Cériani n’y est pas allé de main morte pour décrire la performance de ses hommes: «Des fois, il y a la peur de perdre et d’autres fois, il y a la peur de gagner. C’était peut‑être ça aujourd’hui.» Visiblement déçu du résultat, Cériani a pris le blâme pour certaines décisions. «Je m’attendais à plus de certains joueurs qui sont venus en remplacer d’autres. Peut‑être que je devrais garder des joueurs à 80 % d’énergie, mais qui laissent leur marque malgré tout.»

Enfin, un premier point

Selon Antonio Ribeiro, les changements apportés à l’effectif du FC Boisbriand commencent enfin à porter leurs fruits. «La plupart de nos joueurs sont du genre à s’énerver rapidement, mais on leur dit qu’ils ne sont pas ici pour faire du trouble. Tranquillement, on peut voir qu’on s’améliore.» L’ancien de l’Impact n’a pas caché que son équipe n’était pas prête en début de rencontre: «Certains joueurs sont arrivés en retard pour l’échauffement parce qu’ils se sont perdus en venant ici. On n’était pas prêts.»

Arbitrage

Les deux côtés ne cachaient pas leur mécontentement face au travail des arbitres. Antonio Ribeiro critique même l’ensemble des arbitres dans la province de Québec: «Je pense qu’au Québec, à tous les niveaux, c’est un désastre. Je ne peux rien dire de positif. Je sais que leur travail est vraiment difficile, mais leurs décisions ne sont pas équilibrées.»

De son côté, Jean‑Pierre Cériani ne mâchait pas ses mots non plus. «Je ne le dis pas souvent, mais cette fois, je crois qu’il y a un problème, a‑t‑il lancé. Est‑ce que les décisions des arbitres ont eu un impact sur le résultat aujourd’hui? Je crois que oui.»

Prochains rendez-vous

Le prochain match des Blainvillois aura lieu ce vendredi, à 20 h 30, au domicile du FC Gatineau. Ils ne joueront pas à domicile avant le 7 juillet prochain, contre le FC L’Assomption.

Entre‑temps, L’Assomption visitera le FC Boisbriand, ce dimanche à 16 h.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top