- PUBLICITÉ -
Martin Carrier vole le show

(Photo Yves Déry)

Martin Carrier vole le show

Basketball collégial

Mercredi dernier, l’équipe de basketball masculine du collège Lionel-Groulx mettait un terme à sa saison régulière et Martin Carrier en a profité pour en mettre plein la vue, à son dernier tour de piste à Sainte-Thérèse.

Lui et ses coéquipiers ont profité de la visite des pauvres représentants du Collège régional de l’Assomption pour franchir le cap des 100 points, en l’emportant 101 à 60. Carrier a contribué de belle façon avec un total de 38 points.

Pour y parvenir, le numéro 6 des Nordiques a marqué pas moins de 12 paniers de trois points, brisant ainsi la marque de 11 de la ligue collégiale AA. Il a ajouté un panier de deux points après avoir manqué un lancer du centre-ville.
«Les gars s’étaient donné comme objectif de marquer plus de 100 points et d’aider Martin à battre le record», a expliqué l’entraîneur de la formation térésienne, André Gélineau.

- Publicité -

Le barbu de Lionel-Groulx a commencé la rencontre en force en enfilant sept paniers de trois points, dès la première demie. Lors de la seconde, il s’est mis à rater la cible, si bien que la centaine de personnes présentes dans le gymnase du Collège retenait son souffle.

Il en a manqué environ six ou sept, avant de retrouver la touche. Il restait six minutes de jeu quand il a finalement réussi son douzième. Quelques secondes plus tard, son entraîneur l’a retiré, non seulement pour permettre à d’autres de jouer, mais aussi pour que le jeune homme puisse savourer ce moment.

D’un trait, tout le monde s’est levé pour lui offrir une belle ovation et l’accolade avec son entraîneur voulait tout dire. Carrier venait de finir sa carrière sur une note plus que positive, raflant facilement le titre du meilleur marqueur sur des tirs du centre-ville.

D’autres finissants

Avec la victoire dans la poche et les 100 points résolument à la portée des Nordiques, Gélineau a décidé d’offrir un moment de gloire à chacun de ses joueurs qui en était à son dernier match à domicile. Tour à tour, Mathieu Gagnon, Julien Giroux, Daniel B. Bouchard et Charles-Hugo Faucher ont quitté le terrain sous un tonnerre d’applaudissements.

Il n’en restait qu’un sur le terrain et c’était le deuxième meilleur marqueur de l’équipe, Alexandre Ouimet. Le numéro 10 a réussi le panier permettant aux Nordiques de franchir le cap des 100 points.

Puis à son tour, l’entraîneur l’a remplacé par un plus jeune. «C’était important pour moi d’agir ainsi. Ils n’auront plus la chance de rejouer ici et on se croise les doigts pour que la saison se poursuive», dit-il.

Pour ça, ils devront finir parmi les deux premiers de la division 2 du collégial AA. Au moment d’écrire ces lignes, ils occupaient le premier rang, mais ils avaient jusqu’à quatre parties de plus de jouées que certains adversaires.

Rosemont devrait finir au premier rang. Cette formation n’a besoin que d’une victoire au cours de ses trois prochains matchs pour s’assurer de la première place. L’équipe de Nouvelle-Frontière pourrait venir jouer les trouble-fêtes. Elle a toujours quatre matchs à disputer et besoin de jouer pour ,500 pour passer devant les Térésiens.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top