- PUBLICITÉ -
Marc-André s'éclate dans le ciel d'Angleterre

Marc-André Denault

Marc-André s’éclate dans le ciel d’Angleterre

Marc-André Denault de Boisbriand était à Netheravon en Angleterre du 25 au 29 mai dernier pour participer à la première Coupe du monde de wingsuit de l’histoire, une compétition d’envergure internationale qui a réuni pas moins de 57 compétiteurs provenant de 18 pays. À l’issue des 15 sauts qu’il a effectués, Marc-André a pris le 3e rang.

Plus de 100 records ont été établis dans le ciel de Netheravon lors de cette compétition au cours de laquelle les participants sont jugés lorsqu’ils volent à une altitude comprise entre 3000 et 2000 mètres. Trois de ces records appartiennent à Marc-André, soit ceux du temps de vol (88 secondes), de la distance parcourue (4,471 kilomètres) et de la vitesse atteinte en position horizontale (285 km/h).

«J’ai terminé à 0.3 % de la 2e place, a expliqué le sauteur. C’était une lutte très serrée. Je suis vraiment heureux de m’être classé parmi l’élite mondiale avec le peu d’expérience dont je dispose. Devant moi, se trouvaient deux compétiteurs avec au minimum le quadruple de mon expérience.»

Dans les faits, bien que Marc-André ait déjà effectué plus de 1700 sauts en parachute, lui qui est entraîneur chez Parachutisme Adrénaline à Saint-Jérôme, les 450 sauts en carrière qu’il a exécutés vêtus de sa combinaison ailée (wingsuit) ne sont rien à comparer aux quelque 12 000 sauts de Tony Uragallo qui compte près de 40 ans d’expérience en de telles circonstances.

«Ce que je retiendrai de cette compétition, a mentionné le Boisbriannais, est tout ce que j’ai appris en côtoyant les meilleurs au monde. Étant donné que c’était la première compétition mondiale de l’histoire, c’était la première fois que je pouvais m’asseoir avec eux à l’hôtel, le soir, et discuter de techniques et de stratégies», a-t-il poursuivi, conscient de la chance qu’il a ainsi eue.

«C’est une chance incroyable ! C’est comme si c’était la première course de Formule 1 et j’y étais, wow! »

La suite

Marc-André passera l’été chez Adrénaline à parfaire sa technique en wingsuit, lorsque l’occasion se présentera évidemment, c’est à dire entre deux sauts en parachute exécutés en tandem avec les clients. On pourrait penser que ces sauts en tandem ne lui apportent plus cette dose d’adrénaline tant recherchée, mais c’est tout le contraire.

«J’adore encore ça ! À chaque fois, je revis mon premier saut à travers une autre personne.»

Le 14 juillet aura lieu chez Adrénaline la première Coupe du Québec de wingsuit, premier événement du genre à être présenté au Canada qu’il est à organiser et pour laquelle il est évidemment largement favori. Il se préparera ensuite à participer à son premier championnat du monde.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Metro Rosemere
- PUBLICITÉ -
Top