- PUBLICITÉ -
Marc-André Denault remporte la Quebec Wingsuit Race

Au terme de la Quebec Wingsuit Race

Marc-André Denault remporte la Quebec Wingsuit Race

Le parachutiste de Boisbriand Marc-André Denault a confirmé sa domination en wingsuit, le week-end dernier à Saint-Jérôme, lorsqu’il a remporté la première édition de  la Quebec Wingsuit Race.
 

En marge de cette compétition présentée chez Parachutisme Adrénaline et sanctionnée par l’Association canadienne de parachutisme sportif, les participants, vêtus d’une combinaison ailée et largués d’un avion, étaient jugés sur leur temps de vol, leur vitesse et la distance qu’ils réussissaient à parcourir dans le ciel.

Détenteur de trois records du monde, Marc-André était naturellement identifié comme le principal favori pour remporter cette compétition à laquelle une dizaine de parachutistes québécois étaient inscrits. Il n’a d’ailleurs pas raté sa chance de faire honneur à sa réputation, lui qui a été le meilleur à chacun de ses sauts, parcourant notamment 3,5 kilomètres en vol, à une vitesse de 236 km/h.

«Je savais que j’avais de bonnes chances de gagner, mais ce qui est surprenant, c’est ce pointage parfait. Ça ne s’était jamais vu», a mentionné Marc-André qui, pas plus tard qu’à la fin-mai, en Angleterre, où il participait à la Coupe du monde de wingsuit, s’était fait dire par l’un des juges qu’une telle situation n’arriverait jamais. Il a prouvé le contraire…

Partager ses connaissances

Malgré son jeune âge (22 ans), Marc-André Denault est déjà considéré comme une sommité dans son sport. Actuellement classé au 3e rang mondial, il compte plus de 450 sauts en wingsuit à son palmarès et plus de 1 700 sauts en parachute, un bagage d’expérience qu’il apprécie partager avec ceux et celles qui, comme lui, choisissent de se lancer dans cette aventure potentiellement fatale.

«J’aime donner des conseils aux plus jeunes et les aider à développer de nouvelles techniques, dit-il. C’est naturel pour moi de partager mon expérience. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai décidé d’organiser la Quebec Wingsuit Race.»

Une première

À noter que pour la première fois au Canada, une femme faisait partie des sauteurs. Caroline Prévost Riel est donc repartie de Saint-Jérôme avec trois records canadiens en poche.

«Lorsqu’elle est arrivée sur le site de compétition, a raconté Marc-André, je lui ai tout de suite dit qu’elle n’avait qu’à survivre à ses sauts pour établir les records et elle y est parvenue !»

Marc-André sautera tout l’été chez Parachutisme Adrénaline où il agit à titre d’entraîneur. Il profitera de ses temps libres pour enfiler sa combinaison ailée et parfaire sa technique en vue des prochains championnats du monde.

D’ici là, il participera à un grand rassemblement de parachutistes prévu lors de la première fin de semaine d’août, chez Parachute Montréal, à Saint-Esprit.  l donnera également une conférence, le 27 août à Montréal, à l’occasion de la première au Québec de Sunshine Superman, un documentaire faisant le portrait de Carl Boenish, le père du mouvement du base jump.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Metro Rosemere
- PUBLICITÉ -
Top