- PUBLICITÉ -
Malgré une bonne première demie

Donovan Martel s’est moqué de ses deux couvreurs pour capter la passe de Félix Garand‑Gauthier et filer vers la zone des buts pour réussir son deuxième touché du match.

Malgré une bonne première demie, les Nordiques s’inclinent

Football collégial

Les Nordiques du collège Lionel-Groulx avaient une lourde commande, samedi, en recevant l’équipe de tête de la Ligue collégiale de football division 2, les Titans de Limoilou.

Même s’ils ont connu un bon début de match, les hommes d’Éric Marier n’ont pu contenir la puissante machine de football venue de Québec pour les affronter. Leurs adversaires ont repris l’autobus pour retourner dans la capitale nationale avec un gain de 55‑19.

Ils étaient peu nombreux à croire que les Térésiens pourraient venir à bout des Titans, mais le début de match a permis à certains d’y croire plus longtemps, peut‑être même jusqu’à la mi‑temps.

Dès la première possession de ballon, les Nordiques se sont inscrits au tableau, grâce à une longue séquence qui s’est terminée sur une course de six verges de Xavier Émard pour le premier majeur du match.

Durant cette séquence, Matthieu Gagnon a capté deux passes de Félix Garand-Gauthier pour des gains de 18 verges. Donovan Martel a porté le ballon sur 20 verges tandis qu’Émard avait réussi une course de 25 verges.

La transformation n’a pas été réussie par les Nordiques, puisque la remise était loin d’être précise.

Sur le botté d’après touché, Jonathan Pitre a pris ses jambes à son cou pour se diriger vers le ballon qu’il a poussé en touche pour permettre à l’offensive des Nordiques de retourner sur le terrain pour leur deuxième possession de ballon.

C’est à la ligne de 42 verges des Titans que le ballon a été placé. Une passe de six verges à Gagnon et une course d’autant de verges d’Émard ont permis à l’offensive de se retrouver à la ligne de 30 verges. Garand-Gauthier a vu sa passe interceptée dans la zone des buts par Frédéric Gagnon, un ancien des Nordiques.

Les Titans ont ramené le ballon profondément dans la zone des Nordiques, mais une passe rabattue par Antoine Tardif-Therrien les a empêchés de progresser davantage. L’offensive térésienne n’a pu obtenir un premier jeu.

Les Titans en ont profité pour marquer un touché et réussir la transformation, pour prendre les devants 7‑6 avant la fin du premier quart.

Les visiteurs ont ajouté un majeur, avant que Donovan Martel soulève la foule en captant une passe de 83 verges pour réduire l’écart à 14‑12. Les Nordiques ont ensuite tenté une transformation de deux points qui n’a pas fonctionné.

Les Titans ont répliqué avec deux touchés convertis pour prendre les devants 28‑12, mais les Nordiques ont de nouveau réduit l’écart, toujours grâce à la combinaison Garand-Gauthier et Martel, mais cette fois pour une passe de 72 verges.

Les Nordiques ont tenté un botté court pour reprendre possession du ballon et ça a bien failli fonctionner, mais les joueurs des Nordiques ont tenté de réussir le gros jeu au lieu de se contenter de recouvrer le ballon.

Martel a battu deux couvreurs pour filer seul avec le ballon. La première demie s’est complétée sur un placement des Titans qui prenaient les devants 31‑19.

La deuxième demie a été à l’avantage des représentants de Limoilou qui ont complètement contrôlé le jeu, marquant 24 points sans riposte.

«C’était un peu un duel David contre Goliath. Nous avons réussi à marquer 19 points contre la meilleure équipe de la Ligue. Ça prouve qu’on peut donc faire des points contre n’importe qui», a mentionné Marier.

Une fin de saison importante

Les Nordiques ont encore trois matchs à jouer en saison régulière et ils auront besoin de deux victoires pour se classer pour les séries. Ce dimanche, ils seront à Drummondville, tandis qu’ils seront au parc Ducharme, les 19 et 26 septembre, pour affronter tour à tour Victoriaville et St‑Jean‑sur‑Richelieu.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top