- PUBLICITÉ -
M. Fun jouera à la balle-molle à Sainte-Thérèse

M. Fun Jouera à La Balle Molle à Sainte Thérèse

M. Fun jouera à la balle-molle à Sainte-Thérèse

Pour venir en aide à Karine Bergeron, handicapée

Devenue tétraplégique en 2011 à la suite d’un accident de motoneige, Karine Bergeron, de Saint-Placide ne reçoit que 12 000 dollars par année pour subvenir à ses besoins. C’est pour combler ce manque à gagner que Marc Blondin, également connu sous le nom M. Fun, organise la 2e édition de «Frappons pour Karine».

Devenue tétraplégique en 2011 à la suite d’un accident de motoneige, Karine Bergeron, de Saint-Placide ne reçoit que 12 000 dollars par année pour subvenir à ses besoins. C’est pour combler ce manque à gagner que Marc Blondin, également connu sous le nom M. Fun, organise la 2e édition de «Frappons pour Karine» .

L’événement qui mettra en vedette des personnalités québécoises connues, tels Steven Finn (ancien Nordiques), Benoît Gagnon (animateur), Martin Bédard (Alouettes de Montréal) et Sylvain Grenier (lutteur), pour ne nommer que celles-là, aura lieu le mardi 26 septembre, dès 18 heures, au parc Ducharme, de Sainte-Thérèse.

Quatre équipes affronteront alors tour à tour celle de M. Fun. La somme amassée sera ensuite remise à Karine Bergeron.

«100 % des revenus iront à Karine. L’entrée est libre» , de préciser Marc Blondin.

Une vie chamboulée

Le 20 février 2011, alors qu’elle circulait sur le lac des Deux Montagnes à motoneige, la vie de Karine Bergeron a basculé. Passagère du bolide alors conduit par son conjoint, elle en a été éjectée après que ce dernier, aveuglé par le soleil, n’ait pu éviter un monticule de glace. Depuis ce jour fatidique, la jeune femme est paralysée des pieds jusqu’à la poitrine et a perdu sa dextérité au niveau de ses doigts.

«En ce moment, je vis dans ma cuisine et nous écoutons la télévision dans ma chambre» , raconte Karine qui ne peut accéder à son salon puisque celui-ci est séparé de sa cuisine par un escalier de quelques marches.

«J’ai besoin d’une rampe permanente pour y avoir accès. J’aimerais aussi posséder une rampe pliante, portative, pour conserver dans mon véhicule, ce qui contribuerait à cesser de m’empêcher d’aller à des endroits où il y a des marches, tels au restaurant ou tout simplement chez des amis» .

La dernière fois que Karine et son conjoint sont allés dans un restaurant de Montréal, elle a dû placer une trentaine d’appels avant de dénicher un restaurant accessible aux personnes en fauteuil roulant. «Heureusement, c’était bon!» , dit-elle à ce sujet.

L’argent qu’elle recueillera en marge de l’événement «Frappons pour Karine» lui permettra également de défrayer les coûts associés à la physiothérapie et de renouveler plusieurs items adaptés à sa condition, tels des bas de support.

«Le gouvernement nous paie des endroits de répit, dans des manoirs ou des CHSLD, mais à l’âge que j’ai, je n’ai pas envie d’aller en vacances dans ces endroits!» , a conclu Karine Bergeron.

Pour affronter l’équipe de M. Fun, pour faire un don ou pour en apprendre davantage, il suffit de contacter Marc Blondin, au 450 979-6386.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top